Intervention minimum, effet maximum

Ensemble résidentiel Paradies, Zurich  

L’Entlisberg est un quartier familial ­typique de Zurich, comprenant des résidences de toutes tailles et beaucoup de verdure. La ville vient de remanier un ensemble pionnier des années 1970, qui a été assaini avec un budget maîtrisé. Il existe diverses raisons de limiter la rénovation d’un bâtiment à l’essentiel. Les exigences de conservation des monuments historiques, un cadre budgétaire serré ou le souci de préserver les locataires jouent souvent un rôle déterminant à ce titre. Cependant, même une réhabilitation ponctuelle peut se répercuter très positivement sur le bilan énergétique. Ainsi, ce sont avant tout des raisons sociales et économiques qui ont conduit le service de gestion des biens immobiliers de la ville de Zurich à assainir son ensemble résidentiel Paradies de façon aussi discrète et efficace que ­possible. Certes, les prix des logements ont presque doublé (le loyer mensuel d’un appartement de 4 1/2 pièces passe de 900 fr. à 1600 fr.), mais ils restent inférieurs à ceux d’un logement coopératif neuf dans le même quartier.

En contrepartie, les locataires béné­ficient également d’une réduction des ­dépenses d’énergie et des charges annexes. Les besoins de chaleur pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire ont diminué d’environ deux tiers par rapport aux valeurs initiales et sont quasiment équivalents aux standards du neuf. Il a suffi pour cela de quelques mesures énergétiques associées à des travaux de rénovation constructifs, physiques et techniques.  L’enveloppe du bâtiment, précédemment peu étanche, a été pourvue d’une couche d’isolation extérieure. Grâce aux fenêtres à triple vitrage isolant, les locataires ne souffriront plus de courants d’air désagréables. Autre nouveauté : le recours à une source d’énergie renouvelable, à savoir la chaleur produite par une usine voisine de traitement de l’eau.

L’ensemble immobilier se compose de cinq bâtiments de quatre à huit étages, comprenant au total près de 200 appartements. Âgée de 45 ans, la structure du bâtiment a bénéficié de sa première rénovation. Le crédit de 51 millions de francs, affecté à l’opération par les autorités communales, devait également permettre de densifier l’habitat. Sur un total de 26 étages, plusieurs lots de deux petits appartements ont été réunis en logements de 4 1/2 pièces ou 5 1/2 pièces. Malgré une diminution du nombre d’unités de logement, ces dernières sont désormais mieux exploitées. Ainsi, la cité Paradies, où logeaient environ 400 personnes auparavant, compte désormais plus de 570 habitantes et habitants. La grande majorité d’entre eux y résidait déjà avant les travaux. À l’issue des deux ans de travaux de transformation, durant lesquels les occupants ont pu rester sur place, seul un tiers des appartements a dû être remis en location.

Retrouvez tous les articles de ce numéro spécial "Immobilier et énergie 1" ici

Informations générales

Intervenants
Maîtrise d’ouvrage: service de gestion des biens immobiliers de la Ville de Zurich
Architecture: Galli Rudolf Architekten, Zurich

Bâtiment
Type: ensemble résidentiel (194 appartements) construit en 1971
Rénovatio : isolation extérieure, remplacement des fenêtres, changement d’approvisionnement énergétique, système de ventilation
Surface de référence pour la consommation d›énergie: 2894 m
Indice énergétique : 45 kWh/m²
Coût: 51 mio CHF
Durée: 2015–2017

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive