Valeur ajoutée dans les combles

Rénovation et surélévation d’un immeuble, Zurich-Altstetten  

La Fondation pour le maintien de logements et d’espaces commerciaux à prix abordables à Zurich (PWG) a rénové une rangée d’immeubles et en a aménagé les combles. Le nouvel étage de logements créé contribue à financer la rénovation globale.

Une transformation sans nuisances sonores et sans poussière excessive ? Le défi a été relevé dans le quartier d’Altstetten par la Fondation pour le maintien de logements et d’espaces commerciaux à prix abordables à Zurich (PWG) qui a aménagé les combles d’une rangée d’immeubles ­résidentiels âgés de 70 ans. Le chantier
a été supportable pour les résidents des 21 logements existants grâce à deux ­éléments clés. D’une part, la durée des travaux a été limitée à trois trimestres et d’autre part l’étage supplémentaire a été réalisé de façon extrêmement efficace, grâce à des modules préfabriqués en bois. Le maître d’ouvrage avait en outre exigé l’emploi de produits sans solvants.

Les six nouveaux appartements en ­attique, de 2 ½ à 4 ½ pièces, affichent des cotes serrées mais une belle hauteur dans l’espace de vie. Des loggias et des lucarnes assurent l’ouverture sur l’extérieur. L’enveloppe du nouvel étage se compose d’éléments à structure bois dotés d’une bonne isolation. Ces derniers sont dépourvus de tout raccordement technique : toutes les gaines, conduites et tuyaux pour l’électricité, l’eau et la ventilation sont intégrés à la chape de la dalle existante ou dans le plafond suspendu du couloir.

Afin d’améliorer le bilan énergétique de toute la rangée de logements, le maître d’ouvrage a fait état d’un certain nombre de souhaits supplémentaires. L’alimentation énergétique a été revue de façon à être plus écologique : la chaudière à gaz existante ne sert plus qu’en guise d’appoint les jours de grand froid. La plupart du temps, des capteurs solaires thermiques et une pompe à chaleur exploitant l’air extrait du bâtiment fournissent l’énergie de base nécessaire au chauffage et à la préparation d’eau chaude sanitaire. L’enveloppe du bâtiment de trois étages existant a en outre été dotée d’une isolation, ce qui lui a valu l’obtention de la certification Minergie. La nouvelle rangée de balcons a également une particularité : ses poutres, piliers et garde-corps ne sont pas en épicéa comme c’est habituellement le cas, mais en hêtre d’origine locale. En raison d’une surproduction, cette essence de bois est fréquemment exportée voire utilisée à des fins moins nobles.

Les 21 appartements existants ont été conservés. La majeure partie du refinancement qu’a nécessité cette rénovation est supportée par les six nouveaux appartements en attique. Leurs loyers, qui s’échelonnent de 1300 CHF (2 ½ pièces) à 2100 CHF (4 ½ pièces) nets par mois, restent néanmoins abordables. La fondation avait fait l’acquisition de l’immeuble résidentiel de Zurich Altstetten en 2010, puis avait lancé son assainissement cinq ans plus tard, après avoir étudié diverses solutions.

Retrouvez tous les articles de ce numéro spécial "Immobilier et énergie 1" ici

Informations générales

Intervenants
Maîtrise d’ouvrage: Fondation pour le maintien de logements et d’espaces commerciaux à prix abordables à Zurich (PWG)
Architecture: Kämpfen für Architektur, Zurich

Bâtiment
Type: immeuble résidentiel (21 logements) édifié en 1948
Rénovation: aménagement d’un étage supplémentaire, enveloppe du bâtiment ; changement d’approvisionnement énergétique (panneaux solaires, PAC sur air extrait)
Indice énergétique : 35 kWh/m² (Minergie 2009) 
Durée: 2015–2016

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive