À 94 ans, Si­mo­ne et Lu­ci­en Kroll con­ti­nu­ent de sé­du­i­re

Brussels Architecture Prize 2021

À l’heure où les prix d’architecture se comptent par centaines, la reconnaissance du travail du duo franco-belge Simone et Lucien Kroll dans le cadre du «Brussels Architecture Prize», mérite une mise en lumière toute particulière.

Publikationsdatum
30-12-2021

Il y a quelques jours se dévoilaient les résultats de la première édition du «Brussels Architecture Prize». Parmi les lauréats, le prix de la carrière architecturale «Lifetime Achievement Award» fut octroyé au duo franco-belge Simone et Lucien Kroll pour leurs 50 années d’activité.

Ce prix honorifique remet en lumière le parcours d’un couple de concepteurs hors normes. Pionniers de la participation citoyenne et de l’écologie urbaine, il récompense une démarche architecturale atypique et visionnaire, opposés depuis les années 1960 à l’urbanisation massive et à l’industrialisation du logement.

Particulièrement actif entre 1970 et 1990, l’atelier Kroll s'est intéressé quasi exclusivement à ce que l’architecture peut proposer de plus quotidien et de plus intime: l’habitat, que le couple envisagait forcément collectif et participatif. «Pas d’habitants, pas de plans1»: Simone et Lucien consultent, rassemblent, s’immergent dans les quartiers, et s’appuient sur l’expertise de psychologues, sociologues, ethnologues et pédagogues d’avant-garde pour mettre au point leurs méthodes participatives.

En lien: Lucien Kroll, architecte incrémental – Article de Laurence Castany du 2 avril 2013

Une préoccupation écologique avant l’heure, inscrivant l’architecture dans la complexité des tissus sociaux et urbains, et incluant déjà la notion de réversibilité de la construction, essentielle aujourd’hui. Selon Patrick Bouchain, leur bâtiment le plus emblématique, la Mémé à Woluwé-Saint-Lambert «est la première manifestation démocratique d’une commande architecturale. Cette construction définit ce que peut être une architecture participative, totalement transformable et adaptable, comme doit l’être une architecture sociale2».

Texte de présentation complet du Brussels Arch. Prize : Élodie Degavre

Lors de l’exposition qui leurs a été consacrée en 2016 à la Cité de l’architecture et du patrimoine de Paris, Simone et Lucien Kroll affirmaient que «…notre approche est surtout paysagère, donc globale, relationnelle et de longue durée. Nous disons “paysage” dans le sens de milieu naturel complexe construit par des décisions entrecroisées, multiples, tissées, jamais par des règles rigides, droites et simplificatrices. Notre démarche est de longue durée puisqu’elle considère le passé, l’existant, le non-dit, comme la trame sur laquelle se pose le nouveau projet qui n’est qu’un moment dans l’histoire et qui continuera à évoluer sans nous.».

À l’heure où les prix d’architecture se comptent par centaines, la reconnaissance du travail du duo franco-belge Simone et Lucien Kroll est avant tout un hommage à une architecture sans compromis, fidèle à ses principes et inquiète du monde tel qu’il se révèle pour la majorité et non pas l’exception.


À propos du "Brussels Architecture Prize 2021" – Lauréats

 

Parmi les 31 projets nominés au Brussels Architecture Prize, le «Young Promising Architect Award» a été décerné au collectif bruxellois B.C. Materials pour son approche circulaire et innovante du processus de construction. Quatre autres projets récents ont également été primés dans les catégories Espace Public, Extra Muros, Petite Intervention et Grande Intervention, ainsi que le prix du public décerné au projet pilote de OSK-AR architecten pour leur manière innovante de multiplier les possibilités offertes par le recyclage, la rénovation et l’intégration d’éléments neufs à des infrastructures et bâtiments existants.

 

Notes

  1. Kroll, Lucien et Simone, « Soixante et une architectures manifestes », Sens&Tonka, 2015, p.29.
  2. « Exposition au Lieu Unique (Nantes): Simone et Lucien Kroll, architectes utopistes », Ouest France, 25/09/2013.

Verwandte Beiträge