Salon des métiers 2018: première réussie pour les dessinateurs CFC aux Swissskills

La profession de dessinateur CFC a été représentée pour la première fois au Salon des métiers à Berne, sur un stand issu d’un concours entre apprentis. La présentation a convaincu et le métier de dessinateur a rencontré un intérêt soutenu.

La profession de dessinateur CFC a été représentée pour la première fois au Salon des métiers à Berne, sur un stand issu d’un concours entre apprentis. La présentation a convaincu et le métier de dessinateur a rencontré un intérêt soutenu.
Du 12 au 16 septembre 2018, les halles de BERNEXPO ont accueilli le plus grand salon des métiers au monde : 135 métiers s’y présentaient au public et 75 d’entre eux y ont également organisé leurs championnats. La grande majorité des visiteurs était composée d’apprentis ou d’écoliers à la recherche de leur future orientation professionnelle.

Une première pour les dessinateurs CFC
Les dessinateurs CFC des branches de l’aménagement et de la construction étaient représentés pour la première fois sur un stand propre. Occupant cinq postes de travail distincts – un pour chacune des spécialités que sont l’architecture, le génie civil, l’architecture d’intérieur, l’architecture paysagère et l’aménagement territorial –, des apprentis y ont démontré leur savoir-faire et cultivé les échanges avec le public. Ils ont suscité énormément d’intérêt, le stand étant pris d’assaut dès le premier jour peu après l’ouverture du salon. Les apprentis travaillaient à des tâches tirées de leur quotidien en expliquant aux visiteurs comment ils les abordaient. Leur jeune public les a souvent bombardés de questions : pouvaient-ils eux-mêmes déterminer la taille des pièces à dessiner et, sinon, qui s’en chargeait ? – ont par exemple voulu savoir les curieux réunis autour du poste de travail architecture. De fait, les apprentis concernés n’ont guère pu réellement avancer dans leur travail, comme ont dû l’admettre les coaches venus en renfort. Ces derniers sont eux-mêmes formateurs d’apprentis, que ce soit en entreprise, dans les cours interentreprises ou au sein des écoles spécialisées.

Stand lui-même conçu par des apprenties
Membres du comité d’organisation, Lotti Ehrismann et Joe Wettstein ont accueilli sur le stand les membres de la Commission fédérale pour le développement professionnel et la qualité (CDP&Q) des métiers de dessinateur CFC. La CDP&Q veille à ce que les contenus et la qualité de la formation professionnelle initiale soient régulièrement adaptés aux exigences du monde du travail. Les responsables du stand étaient visiblement ravis que le dispositif d’exposition, reposant sur un fort engagement de la base et ponctuellement livré pour l’ouverture du salon, rencontre un tel succès.

En amont, des représentants de la filière architecture d’intérieur avaient en effet lancé un concours destinés aux apprentis. Sarah Spirgi, apprentie chez Brem+Zehnder, architecture d’intérieur à Muhen AG, y avait participé au début de sa deuxième année d’apprentissage et l’avait gagné. Fière et sûre d’elle au milieu de son œuvre, s’appuyant sur des plans et des représentations en 3D, elle exposait aux hôtes du stand les démarches appliquées à sa conception. La particularité effectivement unique du stand des dessinateurs CFC est le rôle pilote assumé par des apprenties dans son développement (Sarah Spirgi) et sa mise en production (Michelle Bucher). Martin Stuber, président de la faîtière des métiers de dessinateur, a ainsi remis à Sarah Spirgi un Prix de l’apprentissage plus que mérité. Dans la foulée, et portés par le succès du stand, les responsables se sont mis à échafauder de nouveaux plans pour les salons des métiers régionaux et la prochaine édition des SwissSkills.

Urs Wiederkehr, responsable Prestations de service et SIA-Form au sein du bureau de la SIA, assure la présidence de la Commission CDP&Q dessinateur CFC, champ professionnel Planification du territoire et de la construction ; urs.wiederkehr@sia.ch

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive