Un voi­si­nage sti­mu­lant

Quartier d’Erlenmatt, Bâle

Depuis près de deux décennies, Bâle cherche à savoir si l’habitat respectueux du climat fonctionne réellement. Une grande diversité de sites durables ont déjà été aménagés.

Date de publication
14-06-2019
Paul Knüsel
Rédacteur en chef adjoint TEC21 / environnement et énergie

Qui donc l’a inventée? La société à 2000 watts a été «bricolée» dans un laboratoire de recherche de l’ETH Zurich. Et qui a récolté les premiers succès? Les Bâlois qui, depuis 2001, portent le nom de «région pilote à 2000 watts» et peuvent jusqu’à présent se flatter d’être des pionniers de la construction durable. Avec raison, car le tout dernier certificat vient d’être attribué à l’Erlenmatt, au nord de la ville frontalière sur le Rhin. D’une superficie avoisinant les 15 hectares, le site servait il y aune vingtaine d’années encore d'espace de transbordement de marchandises – propriété de la Deutsche Bahn. Les travaux touchent désormais à leur fin: un quartier urbain de standing est l’aboutissement d’un réaménagement d’ampleur.

Tout a été prévu pour un environnement dense et mixte: de généreuses surfaces extérieures et un caractère urbain d’une grande diversité. Le centre est occupé par un parc urbain végétal, ouvert et accessible au public. Des ensembles résidentiels découpés en plusieurs parties, dont certaines marquantes, identifient les entrées à l’est et à l’ouest. Ces deux sites ont été élaborés séparément et construits par des investisseurs et des maîtres d’œuvre différents en suivant des concepts innovants et écologiques de grande qualité. Erlenmatt Ouest est l’un des premiers quartiers bénéficiant d’un certificat «Site 2000 watts» (lire In­ter­con­nexion éner­gé­tique dans les Sites 2000 watts), tandis qu’Erlenmatt Est héberge la première communauté de consommation propre de Suisse jusqu’à aujourd’hui. Au terme des travaux prévu en 2023, les 600 futurs habitants souhaitent que plus de 70% de leur consommation énergétique soit couverte par de la chaleur et de l’électricité issues de leurs propres sources renouvelables. L’eau souterraine et le soleil peuvent en effet être localement exploités.

L’ensemble des appartements situés à l’ouest sont occupés depuis près de trois ans. Les résidents habitent de façon extrêmement respectueuse de l'environnement bien que l’on ait ici renoncé à une production énergétique autonome. L’énergie nécessaire au chauffage et à l’eau chaude est issue du réseau de chaleur à distance faiblement émissif de la ville de Bâle, qui exploite principalement la biomasse et les chaleurs résiduelles de la combustion des ordures ménagères. Un certificat Minergie a été attribué aux sept bâtiments partiellement à usage mixte. Les toitures fournissent de l’électricité photovoltaïque, mais les gains sont reversés dans le réseau électrique public. Les quelque 1000 propriétaires et locataires se sont toutefois engagés à ne consommer que de l’électricité verte.

Dans la partie est d’Erlenmatt, l’écolabel a en revanche été refusé pour chacun des bâtiments ou pour le site. Les architectes se sont toutefois engagés à viser les valeurs caractéristiques du standard Minergie-P-Eco. La performance énergétique de cette partie du quartier sera contrôlée avant la fin de l’année 2019 dans le cadre d’un programme interne de mesures.

Par un curieux hasard, les nombreux initiateurs et l’organisation interne se situent juste en face de ces deux sites de développement récents et innovants. Des investisseurs institutionnels et privés exploitent le Site à 2000 watts d’Erlenmatt Ouest. Un aménageur général a viabilisé les quatre terrains constructibles avant leur répartition entre dix parties; les propriétaires sont désormais regroupés au sein de l’association «Site à 2000 watts d’Erlenmatt Ouest». Erlenmatt Est reste constitué de petites entités; les douze immeubles d’habitation sont aussi divisés en nombreuses fondations, coopératives ou communautés d'habitation qui forment ensemble une communauté énergétique, réglementée et promue partiellement par l’État en tant que regroupement dans le cadre de la consommation propre (RCP). Les résidents ont dû s’engager à consommer en priorité de l’électricité produite sur place. En contrepartie, le fournisseur local d’énergie, un prestataire de services, doit garantir dans le mandat une sécurité d’approvisionnement à 100 %.

Erlenmatt Ouest doit de son côté composer avec des particularités sociales surprenantes : d’une part, les habitants doivent élire des «ambassadeurs» bénévoles s’ils souhaitent s’engager dans la vie collective. D’autre part, un réseau de communication interne – l’application «erlen- app» – a été mis en place; elle permet de comparer facilement la consommation énergétique personnelle de façon lisible et quotidienne avec le voisinage. La société à 2000 watts, inventée il y a une vingtaine d’années, traduisait une vision énergétique. Le concept s’est entre-temps enrichi de quelques aspects innovants comme la «communication» et la «coopération».

Cet article est paru dans la publication Hors-série N°2: Immobilier et énergie. D'autres contributions sur le sujet sont également à lire dans notre dossier en ligne.

ERLENMATT OUEST


Type
7 bâtiments (habitat locatif et en accession, services, restauration)


Porteurs
association avec dix investisseurs institutionnels


Aménagement du site
Losinger Marazzi, Berne


Participants
Association Société à 2000 watts Erlenmatt Ouest


Coût du chantier
env. 220 Mio CHF


Réalisation
2011–2016


Surface de référence énergétique
66 000 m2


Standard énergétique
Minergie, Site à 2000 watts en exploitation


Source d'énergie chaleur
chaleur à distance CAD


Source d'énergie électricité
90 % hydraulique, 10 % éolienne

ERLENMATT EST


Type
13 bâtiments (habitat, activités, logements étudiants, restauration, école)


Maîtrise d’ouvrage
Fondation Habitat; promoteur immobilier d’intérêt général et institutionnel (droit du bâtiment)


Aménagement du site
Fondation Habitat, BâleSurface du terrain : 30 000 m2


Coût du chantier
200–250 Mio CHF


Réalisation
2016–2019 (étape 1 + 2 ; étape 3 à partir de 2023)


Standard énergétique
rapport de développement durable interne


Source d'énergie chaleur
eau souterraine (avec pompe à chaleur)


Source d'énergie électricité
40 % production propre; 60 % production externe (renouvelable); valeurs planifiées


Consommation propre


Production d'énergie
ADEV Communauté énergé- tique, Liestal BL

Étiquettes

Sur ce sujet