La cel­lule éner­gé­tique en pé­ri­phé­rie

Lotissement coopératif Sturzenegg, Saint-Gall

Autonome, économe en énergie ou connecté? Le lotissement coopératif de Saint-Gall est une composante d'un système énergétique décentralisé.

Date de publication
11-06-2019
Paul Knüsel
Rédacteur en chef adjoint TEC21 / environnement et énergie

La digitalisation est sur toutes les lèvres, mais peu de personnes la connaissent réellement. La ville de Saint-Gall ne manque pas d’idées en la matière. Depuis une bonne année, l’administration emploie un Chief Digital Officer pour élaborerune stratégie de ville intelligente et l’associer à la protection du climat. Un premier projet pilote existe même déjà; il se concentre sur l’approvisionnement énergétique et se présente comme un lotissement soucieux de l’environnement et agréable à vivre. Dans le quartier Winkeln, à l’entrée ouest de Saint-Gall, une coopérative immobilière locale a ouvert l’an passé un ensemble résidentiel bonmarché pour 150 habitants. À l’est s’ouvre un paysage cultivé ouvert, tandis qu’un quartier peu dense occupe l’arrière. Par son architecture marquante et sa volumétrie compacte, l’ensemble bâti sur le Sturzenegg forme un point d’ancrage pour la périphérie urbaine.

Les nouveaux habitants profitent des avantages du lieu: les 69 logements des trois ailes de bâtiment bénéficient de balcons, à l’arrière comme à l’avant. Les volumes étirés sont disposés de façon rayonnante; l’espace intermédiaire semi-public est à la fois perméable, collectif et accueillant.

Mais à quoi tient le caractère smart? L’approvisionnement énergétique repose tout d’abord sur un concept de connexion intelligent. Les services industriels de Saint-Gall participent en tant que fournisseur de l'énergie, mais ont aussi réalisé ici une cellule destinée à l’approvisionnement électrique de la ville sûr et soucieux de l’environnement.

Les technologies retenues sont connues: des installations photovoltaïques sur les trois toitures fournissent en interne de l’énergie. Celle nécessaire au chauffage et à l’eau chaude provient de la centrale thermique équipée de deux centrales de cogénération performantes. Alimentées en gaz, elles dégagent de la chaleur, mais fournissent aussi de l’électricité, notamment pour compenser l’absence quotidienne ou saisonnière de production photovoltaïque. Selon le bilan annuel, le lotissement répond aux exigences du standard énergie positive; les trois bâtiments sont d’ailleurs certifiés Minergie A. Mais c’est le pilotage intelligent de l’installation qui permet de disposer de suffisamment d’énergie à tout moment et de maximiser la consommation d’énergie solaire faiblement émissive.

Pour les services industriels, le hub énergétique Sturzenegg est «smart» car il répond aux besoins: les centrales de cogénération délivrent de l'énergie lorsque le soleil ne brille pas. Elles seront en fonctionnement continu en hiver. Pendant la période de transition et en été, la production de chaleur pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire sera déplacée vers les heures où l'on peut s'attendre à des rendements solaires faibles ou nuls. L’énergie, qui n'est pas consommée localement, est injectée dans le réseau public.

La batterie électrique pourrait compléter ce système, mais les services techniques n’envisagent cette option que dans le futur. Le remplacement de la centrale thermique sera examiné au plus tôt dans 15 ans. Les services industriels suivent donc de près les évolutions de la production décentralisée d’énergie.

Les habitants du lotissement coopératif profitent aussi d’une offre unique: ils bénéficient d’un accès au réseau de communication interne, qui indique la consommation énergétique personnelle entre autres fonctions sociales ou administratives. Un véhicule électrique moderne est déjà disponible en partage. En contrepartie du système aux faibles émissions de CO2, les locataires ne doivent respecter qu’une seule obligation: «Ils forment une communauté de consommation propre qui doit consommer l’énergie produite en interne et sur place», précise Jacques-Michel Conrad, directeur de la coopérative immobilière. Il est par ailleurs stipulé que personne ne doit payer un prix supérieur au coût de l’énergie publique. Le besoin d’approvisionnement est aussi géré de façon intelligente: l’ensemble de l’équipement technique vise une efficience énergétique maximale. Les douches sont des modèles spéciaux dotés d’échangeurs thermiques, tandis que les appareils électroménagers sont particulièrement peu énergivores. Les conditions sont idéales pour que chaque locataire du Sturzenegg consomme le moins d'énergie possible.

Cet article est paru dans la publication Hors-série N°2: Immobilier et énergie. D'autres contributions sur le sujet sont également à lire dans notre dossier en ligne.

STURZENEGG SAINT-GALL
 

Type
3 bâtiments, 69 appartements (logement coopératif)
 

Porteurs
Coopérative d'habitation, Saint-Gall
 

Architectes
wild bär heule Architekten, Zurich
 

Paysage
Hager Partner, Zurich
 

Technique du bâtiment
Kempter + Partner, Saint-Gall
 

Contracting énergetique et monitoring
Services industriels, Saint-Gall
 

Coût du chantier
30 Mio CHF
 

Réalisation
2015–2017
 

Surface de référence énergétique
8739 m2
 

Standard énergétique
Minergie-A
 

Spécialité
Emplacement pionnier Smart-City, Saint-Gall
 

Approvisionnement en énergie Chaleur
couplage chaleur-force (CCF ; gaz naturel et renouvelable)
 

Électricité
photovoltaïque, CCF

Sur ce sujet