Là où le so­leil ne se couche (presque) ja­mais

Nouveau quartier Les Jardins du Couchant, Nyon VD

Un terrain constructible a été aménagé à proximité du centre-ville de Nyon. Un réseau d’énergie géothermique permet une quasi-autonomie de ce site résidentiel densifié.

Date de publication
10-06-2019

Avertissement concernant la géothermie: un nombre excessif de sondes terrestres peut entraîner un épuisement de cette source d’énergie. Certains experts recommandent donc souvent –dans un lotissement ou en ville– de respecter une distance de sécurité par rapport au voisinage. La régénération thermique constitue une prévoyance alternative: le sous-sol, qui sert en hiver d’émetteur de chaleur, peut, l’été venu, être rechargé en énergie solaire. Les premiers tests en conditions réelles démontrent l’efficacité de ce recyclage énergétique: grâce à l’échange saisonnier, le niveau de température du sol reste constant dans le bilan annuel. L’énergie injectée durant la période de chauffage dans un bâtiment par la sonde terrestre et la pompe à chaleur est compensée sur le site par l’énergie solaire durant la période estivale. Ce principe de stockage est également appliqué au réseau de chaleur de proximité du nouveau quartier Les Jardins du Couchant à Nyon: 58 sondes terrestres y alimentent le circuit énergétique de 14 immeubles comprenant 401 logements.

La chaleur du soleil est ainsi exploitée toute l’année et l’approvisionnement énergétique du nouveau quartier résidentiel assurée, tout en réduisant de 80 % les émissions de CO2. Un brûleur à gaz dans la centrale d’énergie couvre les pics de consommation.

L’amenée de chaleur est réversible, fait inhabituel pour un quartier résidentiel. Source thermique durant la période de chauffage, le sol sert de fluide frigorigène en été. Dans une partie du quartier résidentiel, le même circuit permet que la chaleur issue des logements soit dissipée vers le sous-sol via des sondes terrestres. En prévision d’une multiplication des périodes chaudes, ce système garantit un confort intérieur accru et constitue une prévoyance pour la santé dans le quartier Les Jardin du Couchant. Près d’un septième de la surface habitable est d’ailleurs destiné à une résidence pour personnes âgées.

Dans le cadre d’une procédure de contracting, l’entreprise ewz assure la conception, le financement, la construction et l’exploitation du système de chauffage et de rafraîchissement faiblement émissif. En règle générale, les économies énergétique et immobilière fixent la durée d’approvisionnement à 30 ans. L’utilisation mutualisée du réseau énergétique, de l’énergie solaire et de la géothermie sert de base commune au concept global de construction.

La diversité sociale était une priorité pour les autorités communales. Conformément au plan local d’urbanisme, un quart de la surface utile est dédié aux logements à prix modéré. Les investisseurs ont saisi cette opportunité pour réaliser sur le vaste site de 3,5 hectares un quartier mixte avec une densité vivante répondant aux différents besoins.

Bien que le terrain soit partagé entre cinqaménageurs, l’urbanisme et l’architecture ont fait l’objet d’une conception commune. Les constructions réalisées au cours des trois dernières années se répartissent de part et d’autre d’une allée centrale, désormais zone de rencontre. Des chemins et des passages s’en écartent pour desservir les jardins extérieurs, reliant aussi le nouveau quartier au tissu urbain existant. Un grand garage souterrain canalise la circulation interne. La renaturation d’un cours d’eau renforce la présence de la nature.

Les bâtiments présentent quant à eux des architectures variables, de maisons en bande contemporaines à des immeubles de huit étages. Deux d’entre eux ont reçu une certification du standard Minergie. Les façades se distinguent aussi par leur grande variété: béton apparent, briques, pierre naturelle et enduit mural traditionnel. Le rez-de-chaussée regroupe des locaux commerciaux et publics: un centre de fitness, une pharmacie, mais aussi une garderie. L’offre est très variée: logements en accession ou sociaux, mais aussi résidences médicalisées.

Dix années se sont écoulées entre l’approbation du plan de quartier et l’autorisation de construire. La réalisation de ce quartier de 401 logements s’est étalée sur deux années et demi.

Cet article est paru dans la publication Hors-série N°2: Immobilier et énergie. D'autres contributions sur le sujet sont également à lire dans notre dossier en ligne.

LES JARDINS DU COUCHANT, NYON VD


Type
14 bâtiments, 401 unités de logement (immeubles, maisons en rangées)


Porteurs
LSR Logement Social Romand, La Mobilière, CA Indosuez, Cardis Sotheby’s


Développement
Losinger Marazzi, Bussigny VD


Architectes
A Carré SA, Lonay VD (coordination)
Michel Racheter & Associates, Nyon VD
Atelier d’architectes glatz & delachaux, Nyon VD


Technique du bâtiment
CSD Ingénieurs, Carouge GE


Réalisation
2015-2018
 

Surface de plancher
42 000 m2


Standard énergétique
Minergie( 2 immeubles, 16 maisons en rangées)


Approvisionnement en énergie Chaleur
géothermie, thermie solaire, chaleur à distance
 

Électricité
photovoltaïque

Sur ce sujet