Ren­con­tres Woo­d­Ri­se 2019

La journée du 1er février dédiée à la construction bois

Publikationsdatum
05-12-2018
Revision
07-01-2019

Parmi tous les matériaux bio­sourcés, le bois est celui qui peut aujourd’hui être le vecteur d’un changement effectif dans notre façon de construire. La filière, renforcée par une innovation croissante, a su profiter et appli­quer au matériau le potentiel novateur des dernières avancées technologiques. Ce que l’on pouvait difficilement imaginer il y a encore dix ans est aujourd’hui à la portée de tous les concepteurs : construire du non standard usiné, construire en hauteur.

La troisième journée des Rencontres WoodRise 2019, le 1er février au Pavillon Sicli à Genève, offrira un tour d’horizon des techniques de construction bois contemporaines. Plusieurs cas d’étude exposeront la malléabilité du bois, ses vertus économiques, sa résilience, sa plasticité. Tour à tour s’exprimeront Patrick Bou­chain, défenseur de la première heure du bois sur un registre écologique comme politique, les architectes norvégiens de Voll Arkitekter et Ulli Grassmann, de Baumschlager Eberle. Plus particulièrement, ces deux bureaux sont impliqués dans la construction de bâtiments de grande hauteur. Mjøstårnet (la tour du lac Mjøsa), en cours de réalisation en Norvège, sera en effet la structure bois la plus élevée du monde. Anouk Legendre, de XTU, viendra raconter la construction de la Cité du Vin à Bordeaux. Plus près de chez nous, Julien Grisel, de Bunq, et Christian Dupraz présenteront leur approche du bois dans la réalité professionnelle de Suisse romande. En clôture, Guillaume Poitrinal, de Woodeum, et Yves Weinand, du Laboratoire IBOIS de l’EPFL, en déploieront le potentiel en matière d’innovation et de développement.

Rencontres WoodRise 2019. Rencontres trans-frontalières, intercantonales et interdépartementales, sur l’avenir de la forêt et du bois

Pavillon Sicli, Genève, du 30.01 au 02.02.19
rencontres-woodrise.ch

Verwandte Beiträge