Prendre un robot par la main

Aussi mystérieux qu’inhospitaliers, les fonds océaniques sont le théâtre de nombreuses activités industrielles et scientifiques malgré les conditions extrêmes qui y règnent. Les plongeurs s’avèrent bien souvent indispensables pour les mener à bien. Mais face à la dangerosité et à la complexité des missions qu’ils effectuent, le recours à des robots (semi-) autonomes ouvre des pistes intéressantes. Avec leurs partenaires européens du projet DexROV, des scientifiques de l’Institut de recherche Idiap, à Martigny, spécialisés dans le domaine de l’apprentissage machine, ont développé un tel robot : les premiers tests grandeur nature ont eu lieu à l’été 2017 au large de Marseille.

Acheter cet article

Par cet achat, vous acquérez un accès illimité à l'article, images et documents compris

Acheter cet article directement
Acheter un abonnement on-line
Etude / Recherche 1 mois
6 mois
1 année

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive