La mai­son-école de FAZ ar­chi­tectes à Riaz: une ar­chi­tec­ture les pieds sur terre

Situé à proximité de Bulle, le nouveau complexe scolaire de Riaz est un catalyseur de liens sociaux qui s’ancre au territoire par son recours aux ressources naturelles et humaines de la région. Présentation d’une œuvre qui adoucit l’empreinte environnementale d’un bâtiment avec et pour ses occupants.

Date de publication
09-03-2021

En pierre ou en béton, classique ou brutaliste, la construction d’un nouvel établissement scolaire est le plus souvent une trace physique qui confirme ou anticipe les orientations bâties d’une société en évolution.

Poussées par les courants dominants du siècle présent, changement climatique et développement durable, les réalisations scolaires actuelles ne sont pas à la marge de ces promesses. Structure et enveloppe en bois, cloisons en terre crue, isolants biosourcés et volumes compacts, le réaménagement du complexe scolaire de Riaz (FR) imaginé par FAZ architectes est une construction qui s’inscrit volontairement dans ce renouveau architectural contemporain. Les ressources limitées d’un territoire et l’impact social d’un nouveau bâtiment public sont au cœur de leurs réflexions.

Les espaces non bâtis comme matière durable

Située dans le prolongement urbain de la ville de Bulle, Riaz est une localité à mi-chemin entre structure villageoise et territoire diffus. Son centre, parsemé de pièces institutionnelles diverses, est dénué d’une identité urbaine claire et précise. Conscientes de cette réalité, Véronique Favre et Tanya Zein, autrices du projet, voient dans l’extension du centre scolaire datant des années 1960 une opportunité pour renforcer la structure spatiale du village et participer à la construction physique de sa centralité sociale.

Comme l’évoque le titre du projet « costume trois-pièces », lauréat du concours en 2017, le nouveau bâtiment abritant les quatre salles de classes primaires s’articule dans la succession des deux volumes existants pour répondre avec précision aux conditions étriquées du périmètre. De cette implantation en étoile, où se situe le pôle des classes enfantines dans le volume à l’est et les activités parascolaires et le réfectoire dans le bâtiment au centre des préaux, surgissent différentes cours, places et placettes réparties tout autour des constructions. Des espaces de friction qui ont pour mission de favoriser les rencontres spontanées dérivées de l’activité sociale gravitant en permanence autour d’une école.

L’expression boisée et modulaire de la nouvelle façade préfabriquée, à l’allure discrète et rassurante, ne vient que renforcer cette action urbaine. L’école s’éloigne du caractère vernaculaire de grange et s’aligne sur l’expression plus sobre des bâtiments publics adjacents pour renforcer son rayonnement et son influence sur l’espace public. Avec ses voisins institutionnels, l’établissement scolaire cherche à tisser, au centre du village, un environnement extérieur favorable aux confluences et aux rassemblements des personnes. L’école, comme hôte public, est un catalyseur de liens sociaux.

À l’échelle de Riaz, cette construction des espaces non bâtis et cette volonté pour pérenniser le cœur d’un village d’un nouveau lieu d’échanges et de partages constituent la première action durable du projet.

À l'école comme à la maison

Passé le seuil d’entrée du bâtiment-jonction reliant les trois volumes principaux, la simplicité des espaces et la diversité des textures naturelles poursuivent la même volonté architecturale : celle d’ancrer l’école au territoire par son recours aux ressources naturelles de la région.

Le bois utilisé pour la structure, les planchers et la toiture vient des différentes forêts situées à quelques kilomètres du site. Les terres empruntées pour élaborer les briques de terre crue des murs de maçonnerie proviennent elles aussi d’excavations situées à Dully et Gilly. Conçus en collaboration avec l’entreprise terrabloc, ces parements non porteurs, et son articulation aux matériaux naturels du bâtiment, engendrent une atmosphère intérieure chaleureuse et conviviale.

En lien

Le pa­villon Gei­sen­dorf: né du sol ge­ne­vois. Article de Valérie Hoffmeyer du 20.11.2019

À l’exception de l’escalier menant au 3ème étage, un volume hermétique qui détache quelque peu le dernier niveau des espaces subjacents, les circulations et les dégagements du bâtiment sont généreusement dimensionnés pour permettre aux activités scolaires de se déployer avec une plus grande souplesse et polyvalence. L’escalier principal situé au cœur de la composition est adouci dans sa forme pour accompagner les mouvements fluides et naturels des jeunes écoliers. Au travers des ouvertures modulaires en façade, la relation au paysage et la présence du Moléson sont constantes.

Déclinée en divers degrés d’intimité, l’expérience architecturale du programme scolaire est construite et symbolisée par les architectes comme une extension naturelle du foyer familial. Une forme de domesticité intérieure propice à toutes sortes d’expériences pédagogiques et sensorielles pour que petits et moyens se sentent en sécurité et grandissent à l’école, comme ils le feraient spontanément à la « maison ».

L'architecture comme empreinte du territoire

Pour FAZ architectes, réduire l’impact environnemental d’un bâtiment n’est pas une limitation mais une opportunité de créer une valeur ajoutée pour et avec ses occupants. Appropriation du site, relation au paysage ou interaction corporelle à l’environnement, l’espace intérieur et extérieur de l’école de Riaz se déploie comme une thématique d’étude autour de questions aussi élémentaires que nécessaires.

Grange-école, ville-école ou maison-école, l’imaginaire des nouveaux bâtiments scolaires en Suisse, surtout en dehors des agglomérations urbaines, se nourrit activement de l’économie des ressources et du respect pour l’environnement. Une prise de conscience qui profite d’exemples comme celui de Riaz pour élargir l’influence culturelle et sociale d’une architecture moins radicale, mais responsable. Une architecture où l’espace est pensé comme un environnement didactique invitant les usagers à respirer avec la même naturalité que l’architecture qui les entoure. À tel point que si le recours aux ressources naturelles, sociales et humaines d’un territoire est accepté comme une réponse architecturale durable, la nouvelle école de Riaz esquisse en toute simplicité les principes d’une architecture « les pieds sur terre ».

FAZ architectes a été fondé à Genève en 2016 par Tanya Zein et Véronique Favre. Leur pratique s’ancre dans des intérêts communs pour une continuité architecturale. Leur action intervient souvent dans des contextes déjà bâtis, dont elles révèlent les qualités pour faire vivre l’esprit du lieu. Elles s’attachent à développer des projets qui favorise un avenir durable et qui dialoguent étroitement avec le vivant. Une attention particulière est accordée à la poésie des petites choses, aux matérialités, au monde végétal, aux textures, à la sonorité des espaces et aux traces d’usages.

 

Extension et rénovation de l'école primaire de Riaz, Fribourg

  • Concours septembre 2017
  • Chantier: 2018-2020
  • Remise de l’ouvrage novembre 2020
  • Surface : 1'580 m2
  • Coût CFC 1+ 2+ 4 HT : CHF 4 mios

* Les m2 et les coûts comprennent la nouvelle construction et la rénovation

 

Participants au projet

 

  • Maître de l’ouvrage: Commune de Riaz
  • Architectes : FAZ architectes
  • Tanya Zein, Véronique Favre, Paola Corsini, Antoine Paumier, Diane Volery, Cléa Quillet, Maria Eskova
  • Ingénieurs civils : Le Collectif
  • Ingénieurs en écologie de la construction : Perenzia
  • Ingénieurs CVS : Chuard ingénieurs Fribourg
  • Ingénieurs électricité : Open-ing
  • Ingénieur sécurité : Fire Safety
  • Ingénieur acousticien : Triform
  • Paysagistes : DUO architectes paysagistes
  • Entreprise de maçonnerie: Grisoni Zaugg
  • Entreprise de charpente: JPF Ducret
  • Entreprise de menuiserie : Pittet Frères
  • Entreprise de revêtements de sol en bois : Multisols
  • Entreprise de revêtements de sol en terrazzo : Kerastone
  • Entreprise d’éléctricité : Gruyère-Énergie
  • Entreprise de chauffage et sanitaire : Mooser
  • Entreprise de plâtrerie-peinture : Savary
  • Entreprise de serrurerie : Gremaud vitrerie
  • Entreprise de menuiseries extérieures : Favorol Papaux / Eloi Bosson

Sur ce sujet