La culture du bâti sous la loupe

Après la déclaration (de Davos), l’événement : sous le titre Getting the measure of Baukultur, l’Office fédéral de la culture (OFC), le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), l’Union internationale des architectes (UIA) et la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) organisent une conférence de deux jours, les 4 et 5 novembre prochains à Genève.

Date de publication
16-07-2019

Comment prendre la mesure de la culture du bâti? Et puis, qu’est-ce qu’au juste une culture du bâti de qualité? Par quels critères l’évaluer? Comment l’instaurer et la préserver?

En janvier 2018, les ministres européens de la culture ont adopté la Déclaration de Davos, prise de position en faveur d’une culture du bâti de qualité. Ce texte met le doigt sur nombre de problématiques actuelles: quatrième révolution industrielle, réchauffement climatique, urbanisation sans âme, surconsommation foncière, prosaïsation de l’acte de bâtir, manque général de qualité architecturale. Le même texte cible des défis: quartiers vivants, harmonisation du patrimoine culturel et du bâti contemporain, mobilité durable, augmentation des espaces verts et participation de la société civile…

En plus d’apporter un éclairage sur toutes ces interrogations, la conférence Getting the measure of Baukultur permettra de jeter des ponts entre représentants de la culture du bâti et acteurs de domaines qui n’y sont pas directement liés.

Informations

La conférence – en français et en anglais – se tiendra les 4 et 5 novembre 2019 au Pavillon Sicli, à Genève. Programme et inscriptions dès le mois d’août sous Getting the measure of Baukultur

Étiquettes

Sur ce sujet