Rap­port géo­tech­ni­que pour la con­struc­tion d’un bâ­ti­ment ad­mi­nis­tra­tif à Bus­si­gny

Travail de Bachelor Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud, Yverdon-les-Bains

Publikationsdatum
13-01-2019
Revision
14-01-2019

Un bâtiment administratif cossu, doté d'un sous-sol aux qualités porteuses médiocres, à proximité d’un terrain sujet à des glissements permanents, implanté sur une nappe phréatique en zone de protection des eaux, bordé de constructions en voisinage immédiat : voilà les conditions complexes auxquelles Camille Jean Jaccard fait face. Les fondations superficielles n’étant pas adaptées au terrain et les vibrations causées par la réalisation de pieux battus n’étant pas tolérables dans cet environnement, il décide de résoudre le problème à l’aide de trois types de pieux forés regroupés sous les lourdes cages d’escalier du bâtiment. Il n’existe pas de méthode universelle pour les dimensionner, de sorte que Camille Jean Jaccard doit énumérer clairement différentes équations de base pour définir la taille des pieux et appliquer celles qui conviennent au projet en comparant les résultats à l’aide d’un logiciel. Il empêche également toute vibration inutile lors du remblayage de la fouille en choisissant un rideau de palplanches foncées. Une étude approfondie du déroulement des différentes étapes du projet vient compléter son excellent travail.

Découvrez tous les autres projets nominés et récompensés ici.

 

Tags

Verwandte Beiträge