Le Prix Schel­ling de théo­rie de l'ar­chi­tec­tu­re dé­cer­né à Pao­la Vi­ga­nò

Le jury du prestigieux Prix Schelling 2022 récompense l’apport crucial aux questions urgentes du développement urbain de Paola Viganò, architecte, urbaniste et professeure ordinaire à l’EPFL et à l’IUAV de Venise.

Data di pubblicazione
10-05-2022

L’architecte, urbaniste et professeure à l’EPFL Paola Viganò est la lauréate du Prix Schelling de théorie de l’architecture 2022. «Paola Viganò est l'une des principales voix du débat européen sur les questions urgentes du développement urbain d'aujourd'hui - des questions qu'elle aborde dans ses écrits théoriques, mais auxquelles elle apporte également des réponses dans sa pratique en tant qu'urbaniste», indique la Fondation Schelling pour l’architecture sur son site.
Ses recherches sur les inégalités du développement urbain dans le contexte de la mondialisation et les exigences spatiales nécessaires à une «ville pour tous» sont également mentionnées. «Son travail pourrait être interprété comme un prolongement écologique de la discussion sur la ville intermédiaire, qui est devenue extrêmement actuelle en ce qui concerne la question du logement et la mise en discussion de l'expansion urbaine», souligne encore la Fondation Schelling.

Plus de 30 ans de carrière

Née à Sondrio, Paola Viganò étudie l’architecture à l’Université de Florence et réalise un doctorat à l’Université IUAV de Venise. Elle fonde son propre studio en 1990 avec Bernardo Secchi. Elle est invitée en tant que professeure à l’Université catholique de Louvain, l’EPFL, l’Ecole d’architecture Aarhus, au Danemark, Harvard GSD et l’Université de Virginie.
Elle a remporté en 2013 le Grand prix de l'urbanisme en France, devenant la première femme à avoir recu ce prix, et a été nommée en 2016 Docteur Honoris Causa de l'Université catholique de Louvain (dans le cadre de l’«Année des utopies pour le temps présent»). En 2017 elle a aussi recu le Prix Ultima Architectuur (Ministère de la Culture Flamande pour l’Architecture et en 2018 la Médaille d’Or de l’Architecture à la carrière de la Triennale de Milan.
Elle enseigne à l’EPFL depuis 2013 et y dirige le Laboratoire d’urbanisme et de design urbain (Lab-U) et le Centre de Recherche Habitat (HRC) sur l’urbanisation en transition.

Grands projets urbains

Son studio a remporté de nombreuses compétitions internationales : La nouvelle Place du Théâtre et le Parc Spoornoord à Anvers ont par exemple tous deux été primés comme meilleurs espaces publics en Flandre. La réalisation du Plan Structurel de la Ville (consultants externes), un système d'espaces publics à Malines a été finaliste du Prix européen des espaces publics. Le quartier de la Courrouze à Rennes a remporté le Prix «Nature en ville» du palmarès Ecoquartier 2011 du Ministère de l'écologie.
Le Studio Paola Viganò a également travaillé à la construction de visions pour d'importantes zones métropolitaines: le Grand Paris, Bruxelles 2040, Lille 2030 et Montpellier 2040 et le Nouveau Moscou.
Depuis 2015, son studio travaille sur des projets urbains et paysagers en Europe (Lecco waterfront, Anvers Over de Ring, espaces publics à Bruxelles, Plan Guide Cœur de Métropole à Brest, Quartier Flaminio Rome, Lugano PdCom…).


Prix Schelling

 

La Fondation Schelling pour l'architecture décerne tous les deux ans le prix Schelling pour l'architecture et la théorie de l'architecture. Ces prix, dotés d’une somme de 30’000 euros, récompensent les développements architecturaux orientés vers l'avenir ainsi que les réalisations cruciales en matière de théorie architecturale. Un jury international composé de sept personnes sélectionne le lauréat.
Parmi les anciens lauréats se trouvent par exemple l’architecte américaine Keller Easterling, professeur à l’Université de Yale, l’architecte finlandais Juhani Pallasmaa, ancien professeur d'architecture de l'Université technologique d'Helsinki et ancien directeur du Musée de l'architecture finlandaise, l’architecte britannique Kenneth Frampton, professeur d'architecture à la Graduate School of Architecture and Planning de l'Université Columbia à New York, et l’architecte suisse Martin Steinmann, récemment disparu, ancien professeur à l’EPFL de projet et théorie d'architecture à l’EPFL de 1987 à 2007.

Articoli correlati