Un concours sans lau­réat pour pla­ni­fier le ter­ri­toire

Démarche insolite et singulière, la procédure lancée par l’État de Fribourg pour planifier la couverture de l’autoroute N12 est un modèle qui présuppose que le développement territorial n’est plus la résolution d’une vision individuelle mais l’assemblage d’une pensée commune et évolutive. Présentation des résultats du MEP Chamblioux-Bertigny à Fribourg.

Date de publication
04-11-2020

Rares sont les concours d’architecture ou d’urbanisme sans poursuite de mandat. Encore moins, sans équipes primées ni projet lauréat. C’est pourtant le cas de l’innovante procédure imaginée par la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions de l’État de Fribourg (DAEC) pour le développement du concept directeur du périmètre Chamblioux-Bertigny. Un projet territorial délicat et ambitieux qui profite de la future couverture de l’autoroute N12 sur un tronçon de 620m, pour régénérer le cœur de l’agglomération fribourgeoise.

Lancée en juin 2019 et présentée en mai de cette année, cette démarche concurrentielle est un pari des organisateurs pour engendrer une vision directrice collective sur un territoire d’une grande complexité. L’objectif n’est autre que celui d’explorer des solutions spatiales et programmatiques hétérogènes, répondant aux enjeux urbanistiques, paysagers, environnementaux et de mobilité d’un périmètre de plus de 80 Ha.

Considérant la complexité du site, la multiplicité des acteurs concernés et l’ampleur du champ d’investigation couvert par la démarche, le travail traditionnel d’élaboration du cahier des charges a été enrichi en amont, à travers l’organisation d’une série d’ateliers participatifs auxquels ont participé le collège d’experts, des spécialistes dans les domaines académiques et les différents acteurs publics concernés par le site de Chamblioux-Bertigny. L’objectif étant d’aboutir à une forme de consentement sur ce qui est souhaité pour ce périmètre et s’assurer que les questions posées dans le cahier des charges des MEP soient partagées par tous-tes avant de les transmettre aux équipes participantes.

Défi relevé, les projets proposés par les sept équipes participantes démontrent que l’aménagement du territoire n’est pas forcement subordonné à l’accommodation d’une vision unique mais peut faire l’objet d’une «coconstruction» plurielle et collective. Un modèle d’urbanisation qui a permis au collège d’experts, présidé par l’architecte et urbaniste Paola Viganò, de sélectionner parmi l'éventail de solutions, les principales orientations futures du site. Déclinées en quatre axes thématiques – paysage, urbanisation, mobilité et mise en œuvre – ces lignes directrices et objectifs-clés sont accompagnés de diagrammes d’intention schématiques annonçant l’évolution du périmètre sans la restriction d’une forme territoriale préconçue (voir rapport en annexe).

Les avantages de ce type de procédures sont nombreux. Pour les participants, cette absence de mise en concurrence directe est une opportunité pour exprimer en toute liberté ses idées, pragmatiques ou idéalistes. Pour le jury, habituellement porté vers une solution de compromis partagée par tous, cette démarche permet dextraire le meilleur de chaque proposition pour cibler une solution d’avenir plus entière et appropriée. Pour tous, ces dialogues entre équipes et Collège d’experts, complété par les apports des spécialistes-conseil, a permis d’assurer un débat nourri et mutuellement enrichissant.

Méthodologie activiste et audacieuse, cette procédure SIA 143 peu habituelle est une opportunité pour projeter un modèle d’urbanisation entrelaçant les volontés des pouvoirs publics et privés, mais aussi et surtout, l’imaginaire de planificateurs le plus souvent habitués à se confronter plutôt qu’à partager un avenir en commun. Un important changement de paradigme qui devrait servir d’exemple pour que d’autres développements territoriaux à grande échelle se nourrissent du processus plutôt que du résultat. C’est pour le moins ce qu’ont privilégié les autorités fribourgeoises et le groupe d’experts, en construisant une image évolutive à même de garantir un développement territorial responsable pour la nouvelle entité urbaine du «Grand Fribourg».

 

Résultats

Voir toutes les propositions du Concept directeur Chamblioux-Bertigny sur competitions.espazium.ch

 

Équipes retenues - Pilotes

 

51N4E - Bruxelles

APAAR - Genève

AWP - Paris

HERZOG & DE MEURON - Bâle

L’AUC - Paris

RAUM404 - Zurich

URBANITÉ(S) – Genève

Étiquettes

Sur ce sujet