Le gou­ver­ne­ment vau­dois de­man­de 12 mi­os pour bâ­tir le Syn­ath­lon

Le Conseil d'Etat vaudois demande au Grand Conseil de lui accorder un crédit d'ouvrage de 12,475 millions de francs pour cofinancer la construction du bâtiment Synathlon sur le campus de l'Université de Lausanne (UNIL) à Dorigny.

Publikationsdatum
27-07-2015
Revision
19-08-2015

Le projet Synathlon (découvrir le projet ici) concrétise la politique d'accueil de fédérations et d'organisations sportives internationales, ainsi que de manifestations et de congrès sportifs internationaux que l'Etat de Vaud et la Ville de Lausanne mènent ensemble depuis une quinzaine d'années. Le futur bâtiment regroupera quatre entités dont les activités diverses et complémentaires forment un tout cohérent: le secrétariat du Cluster du sport international (CSI), que le Canton, la Ville, la Confédération et le CIO sont sur le point de créer, l'Institut des sciences du sport de l'Université de Lausanne (ISSUL), en phase de fort développement, la Fédération internationale du sport universitaire (FISU), en passe de rapatrier toutes ses activités à Lausanne, ainsi que l'Académie internationale des sciences et techniques du sport (AISTS), dont les bureaux sont situés actuellement au Parc scientifique d'Ecublens. 

En 2013, le Grand Conseil a adopté un crédit d'étude de 3 mios relatif au projet de bâtiment dit du Cluster sur le site de l'UNIL. En octobre 2013, le jury du concours d'architecture a désigné comme lauréat le projet «La Ruche» du bureau zurichois Karamuk*Kuo. A cette occasion, les autorités universitaires ont baptisé le futur bâtiment Synathlon, nom issu de la racine syn- du grec «ensemble» et du suffixe -thlon du latin «concours».
Les quatre entités occuperont des espaces de travail cloisonnés, bureaux et petites salles de réunion, constitués sur cinq niveaux en un anneau périphérique autour d'un noyau central d'espaces collectifs largement ouverts les uns sur les autres. Gérée par l'Université, cette partie commune comprend notamment un auditoire de 200 places, quatre salles de cours et séminaires et une cafétéria.
Longuement développé et aujourd'hui finalisé, le projet est devisé à 26,69 mios. La FISU participe à l'investissement à hauteur de 6,36 mios et l'AISTS 1,615 mio. Le subside fédéral attendu est estimé à 3,0 mios. L'installation de panneaux photovoltaïques sur la toiture pour un montant de 0,24 mio est financée par un crédit spécifique déjà adopté. Déduction faite des coûts d'étude (3,0 mios), la part à charge de l'Etat de Vaud se réduit au final à 12,475 mios, que sollicite le Conseil d'Etat auprès du parlement.
Le projet a été mis à l'enquête publique le 3 juin. Le permis de construire pourrait être délivré de même que le crédit d'ouvrage octroyé en septembre. Le chantier débuterait alors en janvier 2016 pour une livraison du bâtiment en octobre 2017 et son inauguration en janvier 2018.