Opérations cartographiques

Tous les états de la carte

On se représente la carte comme une feuille de papier de format variable, généralement pliée en accordéon, tentant de représenter au mieux un territoire vu du dessus. L’ouvrage Opérations cartographiques vient largement enrichir cette conception étriquée de l’objet pour s’intéresser aux «actes cartographiques», soit l’ensemble des gestes –graphiques, physiques, intellectuels– qui traversent les cartes, suivant ainsi l’idée exprimée par Gilles Deleuze et Félix Guattari dans Mille Plateaux : «Les cartes ne sont pas des calques de la réalité territoriale, mais des performances et des expérimentations.» En somme des actions.

A travers une série d’articles thématiques, l’ouvrage dresse un panorama didactique et exhaustif, richement illustré, des différentes formes de cartes et de leurs usages à travers l’histoire et le monde. Outils de loisirs, instruments scientifiques d’analyse et d’expertise, de synthèse et de projet, œuvres d’art, dispositifs de pouvoir et de domination, les cartes se révèlent au fil des textes comme des espaces de représentation du monde, subjectifs, critiques, politiques, plastiques.

Après avoir lu cet ouvrage, que ses auteurs Jean-Marc Besse et Gilles A. Tiberghien, passionnés des cartes, ont voulu à la fois savant et accessible au plus grand nombre, nous ne pourrons sans doute qu’adhérer à la phrase de Stevenson : «On m’assure qu’il y a des gens qui ne s’intéressent pas aux cartes ; j’ai peine à le croire.»

Opérations cartographiques

Couverture du livre

Sous la direction de Jean-Marc Besse et Gilles A. Tiberghien,
Actes Sud / ENSP, 2017 / 39 euros

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive