Ré­in­ven­ter les quais

La ville de Genève lance un concours d’idées pour l’aménagement de sa rade

Date de publication
08-11-2016
Revision
08-11-2016

Les concours d’idées ont la cote auprès des autorités. Après Paris qui a lancé en novembre 2014 «Réinventer Paris» et en mars de cette année «Réinventer la Seine», c’est au tour de la Ville de Genève de vouloir repenser sa rade. L’objet de ce concours d’idées n’est pas la très polémique traversée de cette dernière mais plutôt le réaménagement des berges. L’initiative vient du Maire de Genève, Guillaume Barazzone, dont l’objectif est de remédier au «potentiel totalement inexploité» de la rade (lire article de G. Barazzone dans la Tribune de Genève) en travaillant sur la cohérence et la lisibilité des quais. Développée tout au long du 19e siècle, d’abord en quais étroits et utilitaires, puis, suite à un concours de 1912 remporté par les architectes Olivet et Camoletti, en une large promenade plantée, la rade n’a pratiquement plus connu de changements majeurs depuis la construction du bains des pâquis en 1932 et l’aménagement de grands parcs dans la première moitié du 20e siècle. Aujourd’hui, de l’avis des autorités municipales, l’espace public des bords du lac est saturé par un enchevêtrement de programmes et d’activités (bateaux, chantiers navals, cabanes de pêcheurs, enrochements, etc.) qui limitent l’accès à l’eau, les activités récréatives et obstruent le panorama. Les architectes et les étudiants en architecture en fin de master des hautes écoles suisses sont invités à:

  • élaborer une image directrice sur l’ensemble de la Rade ;
  • proposer un premier projet d’aménagement de l’espace public ou sur le lac ;
  • développer des images symbolisant cette proposition ;

Nous avions été critiques tant sur la forme que sur les résultats de «réinventer Paris». Nous souhaitons que ce concours d’idées ne verse pas dans les mêmes écueils et qu’il débouche – une fois le soufflet médiatique retombé – sur de véritables projets réalisés par des professionnels. Rendez-vous en avril/mai pour le résultat et l’exposition des projets.

Étiquettes

Sur ce sujet