Réem­ploi ra­di­cal pour la Ge­nève flu­viale

Sur un site «estropié mais emblématique» pour les Genevois·es, la base nautique marquera l’entrée du futur parc de la Jonction. Si la sobriété du projet lauréat a séduit le jury, ses ambitions dépassent les prérogatives du petit équipement sportif qui accueillera, à l’horizon 2027, le Canoë Club de Genève ainsi qu’une entreprise de rafting.

Date de publication
02-07-2024

Après le concours Europan 9 de 20081, qui proposait un programme mixte de logements, équipements et bureaux, il aura fallu 15 ans de discussions menées par le Forum de la Pointe de la Jonction2 pour acter la reconversion de la pointe de la Jonction en parc. Le projet est définitivement entériné par un premier crédit d’étude voté par le Conseil municipal de Genève en 2018 et le déménagement en 2021 des entrepôts des Transports Publics Genevois (TPG) qui occupaient la majeure partie du site. La sauvegarde du patrimoine moderne et ordinaire, dont l’Usine Kugler et le Canoë Club construit par l’un des frères Honegger en 1969 à l’embouchure du Rhône et de l’Arve, n’était possible qu’au prix de quelques permutations programmatiques. Afin de supprimer tout accès motorisé à l’intérieur, l’enjeu du concours était de reconstruire la base nautique à l’entrée du futur parc, où se situent actuellement les locaux du journal Le Courrier, tout en intégrant le réemploi de matériaux disponibles sur place. 

Le choix de la simplicité

Dans son communiqué de presse, la Ville de Genève souligne les trois axes forts du projet lauréat conçu par le bureau lucernois Graber&Steiger Architekten: le réemploi d’éléments métalliques de la halle TPG, la définition d’une entrée au futur parc de la Jonction et la flexibilité du plan. Du côté des membres professionnels du jury, il est salué pour sa radicalité: une intervention minimale qui répond efficacement au cahier des charges du concours. Les quelques adaptations et précisions demandées par le jury semblent anecdotiques face à la simplicité de résolution du projet lauréat qui s’intitule à juste titre Objets Trouvés en référence aux nombreux éléments de constructions réemployés in situ

Sans être contraignant, mais fortement recommandé dans le programme du concours, le réemploi de la structure métallique des entrepôts TPG a été incorporé dans la quasi-totalité des propositions. Il en va de même pour le bâtiment qui abrite à ce jour le journal Le Courrier: les concurrents étaient invités à se positionner sur sa démolition ou sa réaffectation. La force de la proposition lauréate est d’avoir réussi à intégrer l’ensemble des programmes chauffés à l’intérieur du bâtiment du Courrier grâce à la surélévation des locaux techniques en toiture. Les espaces non chauffés, tels que les box de rangements, sont disposés à l’extérieur sous forme d’annexes reliées au bâtiment principal par une pergola construite à partir des fermes métalliques de la halle TPG. Le choix d’une structure légère, transparente, à hauteur d’homme, répond au besoin de privatiser l’espace du futur ponton de mise à l’eau tout en évitant une rupture visuelle dans la déambulation côté rive. Côté ville, la pergola apporte une réponse simple et élégante à la question du dessin de l’entrée du futur parc de la Jonction. En créant une douce proximité avec l’Usine Kugler, elle fait écho au passé industriel du site. 

Si la sobriété du 1er rang a convaincu le jury, il a aussi été séduit par la proposition du 2e rang Kadiyak de Sujets et Objets d’Architecture et Maclver-­Ek Chevroulet, qui proposent une interprétation plus ambitieuse et manifeste du réemploi des fermes TPG ainsi que des éléments structurels du bâtiment existant du Courrier. Le contraste entre les deux prix illustre la problématique de l’identité de lieu à laquelle ont dû répondre les membres jury en désignant le lauréat: faut-il faire du Canoë Club un symbole de la reconversion de la pointe de la Jonction en parc après des années d’échanges et de tractations? Ou, au contrainte, faut-il opter pour un projet discret et modeste, davantage inscrit dans la continuité historique du site? La simplicité du projet lucernois l’a emporté et révèle les ambitions conceptuelles et constructives pour le parc à venir. 

Quant au bâtiment actuel du Canoë Club, il sera probablement reconverti en buvette avec d’autres usages à définir. Le patient processus de renouvellement urbain de cet endroit si prisé ne peut se faire qu’à coups de petits projets, permettant de réduire les horizons d’attente dans une Genève en grande mutation.

Construction d’une nouvelle base nautique de la Jonction (GE)

 

Maître d’ouvrage
Ville de Genève

 

Procédure
Concours à un degré en procédure ouverte

 

Projet lauréat
Objets Trouvés, Graber&Steiger Architekten et Dr. Neven Kostic, génie civil

 

2e rang
Kadiyak, Sujets et Objets d’Architecture et Maclver-Ek Chevroulet

Notes

 

1 Les lauréats de l’Europan 9 de 2008 sont les architectes néerlandais Marcel Lok et Berry Beuving. En 2020, un nouvel appel à projet pour un parc, organisé par la Ville de Genève, est remporté par Leopold Banchini Architects. Le mandataire principal actuel du projet est l’agence d’architectes paysagistes Uniola. 

 

2 Le Forum Pointe de la Jonction est un groupement de sept associations citoyennes militant depuis 2008 pour la création d’un parc à la Jonction. 

Magazine