La Suisse ren­force sa po­si­tion de plaque tour­nante de la culture du bâti

Renforcer la sensibilisation à la culture du bâti de qualité, promouvoir la coopération entre les disciplines et la collaboration entre les acteurs: tels sont les objectifs phares de la Fondation Culture du bâti Suisse, récemment créée.

Date de publication
02-07-2020
Julia Jeanloz
Rédactrice en charge des pages SIA de la revue Tracés

Efficacité des ressources, compactage et développements technologiques associés… Autant de thématiques démontrant à quel point le débat sur la culture du bâti a gagné en importance ces dernières années, aussi bien sur le plan national qu’international. L’intérêt actuel que suscite cette thématique se fait le corollaire de deux initiatives politiques: la Déclaration de Davos, signée en 2018 par de nombreux ministres européens de la culture lors du Forum économique mondial, ainsi que, l’adoption, par le Conseil fédéral, le 26 février 2020, de la stratégie interdépartementale Culture du bâti, mise en place sous la houlette de l’Office fédéral de la culture (OFC). Cette stratégie repose sur la vision d’un espace de vie de qualité - soit la réalisation d’espaces inclusifs et durables, créant un socle de valeurs communes -, à travers le dialogue et la collaboration entre les différents acteurs de la culture du bâti. À travers la création d’une fondation nationale dédiée se lit le dessein de « garantir la qualité de vie d’une Suisse en pleine mutation et de poursuivre le dialogue sur le sujet », souligne Enrico Slongo, président de la Fondation Culture du bâti Suisse.

Un financement jusqu'en 2024

Le projet de créer une fondation nationale pour assumer cette tâche, politiquement indépendante et neutre, a rapidement trouvé un écho favorable auprès du secteur public comme privé: le 30 janvier dernier, à Berne, la Fondation Culture du bâti Suisse est ainsi constituée. Le 20 février, elle obtient le soutien de la Confédération, des entreprises, universités et associations. L’OFC, qui assume un rôle central dans le développement de ce nouveau domaine politique, s’est engagé à lui fournir un financement de démarrage jusqu’en 2024.

Stefan Cadosch au Conseil de fondation

À la tête de la Fondation Culture du bâti Suisse, Enrico Slongo, architecte de la Ville de Fribourg. La vice-présidence est assumée conjointement par Lukas Bühlmann (ancien directeur d’EspaceSuisse) et l’entrepreneur Balz Halter (Halter AG). Le Conseil de fondation se compose de 12 membres: Renate Amstutz, directrice de l’Union des villes suisses, Tom Avermaete, professeur d’histoire et de la théorie de la culture du bâti EPFZ, Markus Burkhalter, architecte ETH chez OCA Burkhalter SA, Stefan Cadosch, président de la SIA, Stefan Kunz, secrétaire général de Patrimoine Suisse, Ludovica Molo, présidente de la FAS, Valentin Müller, directeur général de UTO Real Estate Management, Ariane Widmer Pham, directrice de la planification cantonale et régionale de l’État de Genève et Susanne Zenker, responsable Développement et membre de la direction de la division CFF Immobilier. Le secrétaire de la fondation est Peter Burkhalter, un avocat qui dirige également le bureau administratif.

Sur ce sujet