La fron­tière est un ter­ri­toire

Cadrage du dossier thématique du TRACÉS 11/2020

«Quelles sont les dimensions spatiales et physiques d’une frontière?». Cette question introduit le thème sélectionné parla Suisse pour la Biennale d’architecture de Venise. L’ouverture étant reportée à mai 2021, la rédaction de Tracés se propose d’anticiper une réflexion autour de ce thème.

Les frontières sont revenues sur le devant de la scène avec leur fermeture face à la pandémie en ce début d’année 2020. Elles ont été élevées en symbole d’une ligne de protection des populations et des intérêts nationaux. Cependant, cette actualité nous a aussi permis de comprendre la nature ambivalente de cet espace qui limite et se situe en marge de nos territoires.
Réfléchir à cet espace nécessite d’investiguer les formes qu’il revêt, car si le territoire a une stabilité et une identité certaine, les frontières sont quelque peu mobiles dans leur rencontre avec le contexte urbain et le paysage comme expressionde singularité historique et géographique. Elles recouvrent des réalités complexes et il suffit pour s’en convaincre d’observer les intérêts politiques, économiques et sociaux qu’elles partitionnent aujourd’hui. Quelle culture de la frontière peut-on envisager pour les disciplines de l’aménagement?
Car les lignes bougent et la frontière est un territoire de projet.

Acheter ce numéro

Sur ce sujet