La for­mule gag­nante du lo­ge­ment col­lec­tif

Recension du livre « Social Loft », édité par Yves Dreier et Eik Frenzel

La coopérative en tant que modèle de vie urbain: l’écoquartier de la Jonction à Genève, achevé en 2019, offre l'occasion de réfléchir aux conditions et aux concepts du logement socialement durable présents au niveau européen.

Date de publication
06-12-2023

Les Lausannois Yves Dreier et Eik Frenzel sont les architectes de l’écoquartier de la Jonction à Genève, achevé en 2019. Hautement densifié, ce nouvel élément constitutif de la ville, situé à proximité du Rhône, comporte 330 logements répartis sur trois bâtiments et relevant de différents modèles de propriété.

La mise en œuvre réussie du projet a incité les maîtres d’œuvre à documenter les objectifs politiques et qualitatifs associés, donnant lieu à un livre au titre programmatique de «Social Loft». Car la revendication écologique contenue dans le nom de cet ensemble ne se limite pas à l’écologie au sens courant du terme, mais fait appel à une compréhension plus globale, l’associant à la durabilité sociale et à l’orientation vers le bien commun.

Sur le même sujet lire également: Ty­po­lo­gie, par­ti­ci­pa­tion et ré­ver­si­bi­lité

La documentation du projet ainsi que la préface des éditeurs s’accompagnent de douze contributions, répondant ainsi à l’exigence d’un traitement large et approfondi du sujet. Ainsi, ce livre soigné devient un manifeste des préoccupations politiques en matière de construction, lesquelles étaient jusqu’à présent peu associées aux architectes, mais étaient davantage considérées comme des slogans utilisés par les urbanistes progressistes : la ville orientée vers le bien commun, les logements abordables, les espaces partagés, les espaces favorisant la diversité sociale. L’intransigeance avec laquelle Dreier et Frenzel ainsi que leurs co-autrices et co-auteurs défendent ces préoccupations rappelle le climat des années 1970, lorsque dans les facultés d’architectures en Europe retentissait le mot d’ordre: «Arrêtez de concevoir, changez plutôt la société!»

Lire également un entretien avec Yves Dreier: L’ar­chi­tecte, la CODHA et les ha­bi­tants 

Dreier et Frenzel ne vont pas aussi loin; toutefois, ils établissent douze règles concrètes à partir de leur conception de la construction et de leurs expériences lors de la phase de développement de l’écoquartier. Ces «outils d’anticipations», qui permettent de concevoir une architecture axée sur l’avantage social, sont appelés «commandements» par les deux architectes et sont formulés comme tels. Ainsi, le commandement 11: «Dédier une part tangible du budget de construction à des éléments soumis à la co-conception sur lesquels le résultat n’est pas encore connu au préalable.» Quant au commandement n° 2, il prend le contrepied de l’évidence créative pratiquée par les concepteurs·trices: «Considérer l’expression formelle comme le facteur le moins important dans la conception d’une architecture des usages.»

Les contributions des auteurs·trices invité·e·s développent les idées des éditeurs et les approfondissent, notamment l’essai portant sur la notion des seuils entre les sphères (semi-)publique et privée, rédigé par Alexandre Aviolat, Lorraine Beaudoin et Christophe Joud. Plusieurs projets construits illustrent les différentes variantes de conception de ces zones intermédiaires. Le développement de telles zones de rencontre non seulement renforce la collectivité, mais est aussi la condition sine qua non pour limiter le besoin d’espace de chaque appartement. Rarement les éléments clé d’un logement collectif réussi ont été rassemblés de manière aussi systématique.

En outre, les formes d’habitat orientées vers le bien commun ont le potentiel d’impacter positivement l’espace public environnant, comme l’illustre Sonia Curnier, s’appuyant sur l’exemple du projet berlinois «Metropolenhaus». De manière plus générale, le regard porté sur les pays voisins renforce la pertinence de l’ouvrage: dans un entretien, Dreier et Frenzel interrogent l’ancienne directrice des Travaux publics à Berlin, Regula Lüscher, au sujet de la politique du logement en matière d’efforts de renouvellement dans la capitale allemande. Un collectif d’auteurs composé de trois personnes documente également des maisons communautaires à Paris. De même, Andreas Hofer, coopérateur zurichois de longue date, aujourd’hui directeur de l’IBA2027 à Stuttgart, explique les raisons pour lesquelles le modèle économique des coopératives est plus viable tant au niveau social qu’économique que la production architecturale du marché immobilier capitaliste.

Par ailleurs, la rétrospective de Claudia Thiesen portant sur l’habitat en cluster présente un intérêt particulièrement important. En 2008, dans le cadre du projet de coopérative zurichoise Kraftwerk 1, Thiesen a été l’une des premières à développer l’idée de structures spatiales destinées à la cohabitation dans des collocations de grande envergure. Dans sa contribution, elle passe en revue les diverses adaptations de cette idée qui ont eu lieu depuis à Zurich, Munich, Cologne et encore à Vienne et, ce faisant, elle examine les points faibles et les impasses de ce modèle.

La troisième et dernière partie de ce livre de 270 pages présente des photographies et des plans, notamment les plans des principaux types d’appartements et de clusters de l’écoquartier de la Jonction. En guise d’introduction à cette partie documentaire, un essai photo ostensiblement prosaïque, qui comporte des impressions du lotissement d’ores et déjà investi par les habitant·e·s : le sac à linge dans la buanderie qui attend qu’une machine se libère, des chambres d’enfants mal rangées, des trottinettes en embuscade dans les coursives. En effet, en suivant la formule que le livre condense ici, mener une vie abordable dépourvue d’individualisme et de gaspillage peut devenir réalité.

Yves Dreier, Eik Frenzel (éd.): Social Loft. En quête de nouvelles formes d’habitat. Triest Verlag, Zurich 2023. allemand / français, 272 pages + supplément de 48 pages, env. 200 illustrations et plans, brochure suisse; ISBN 978-3-03863-075-3, CHF 39.-, Euro (D) 39.- Euro

Le livre est accompagné d'un livret contenant les traductions des contributions.

Commander le livre sous order [at] staempfli.com. Les frais de port et d'emballage sont facturés 8,50 francs.

→ Sur le thème de l'habitat en cluster, voir également l'étude de l'Institut fédéral allemand de recherche sur la construction, disponible gratuitement en ligne ici