Ex­po­si­tion des pro­jets de Mas­ter de l'EPFZ

Master Ausstellung

Ce jeudi 9 mai, l’atmosphère se détendait enfin sur le campus des architectes de l’école polytechnique fédérale de Zürich, alors que les étudiants en diplôme finissaient d’afficher leur rendu dans les couloirs. Ces projets, rationnels, provocateurs ou plus ou moins utopiques, resteront exposés jusqu’à la fin du mois.

Date de publication
14-05-2019

Comme chaque année, les travaux sont répartis selon trois thèmes principaux, proposés par plusieurs professeurs de la faculté d’architecture et qui se différencient surtout par leur échelle. Voici une brève présentation des sujets abordés ce semestre:

-Le thème A, ABC.XYZ. When the virtual becomes real, who will design & build our cities? (ABC.XYZ. Lorsque le virtuel devient réel, qui dessinera & construira nos villes?) porte sur un large terrain à Toronto. Il s’agit d’un travail d’exploration à échelle de la ville, où les étudiants questionnent l’avenir de l’architecture et la façon dont le design se développera dans le futur, alors que les technologies jouent un rôle de plus en plus important. Si peu d’étudiants ont osé aborder ce sujet insolite, la dizaine de rendus, dont certains comprennent des installations vidéos, sont toutefois originaux et surprenants.

-Le thème B, Korrektur einer Fehlplanung? Zwischen Sihl und Manessestrasse (Correction d’une mauvaise planification? Entre la Sihl et la rue Manesse), se situe à Zürich, dans une zone particulière entre une sortie d’autoroute et la rivière Sihl. Cette brèche est apparue dans la ville suite à l’interruption d’un projet urbain, lequel prévoyait le prolongement de l’autoroute au-dessus de la rivière jusqu’à travers la ville, et pour lequel aucune solution de rechange n’a été proposée. Les étudiants, nombreux cette fois à s’être penchés sur la question, s’imaginent des possibilités d’affectation, découlant d’une analyse intense de ce terrain oublié, et présentent parfois des idées touchant à la performance artistique ou à l’architecture de paysage.

-Le thème C, Ruderclub am Mythen-Quai (Club d’aviron sur le quai Mythen), également à Zürich mais au bord du lac, confronte les étudiants à une échelle plus réduite, dans laquelle la construction joue un rôle essentiel. Cela se perçoit notamment dans la précision des nombreuses maquettes et dans les plans beaucoup plus détaillés. Les images, fruits de renderings ou de photos des modèles, ne laissent pas indifférent.

A ces trois catégories s’ajoutent les projets de diplômes dits “libres”, qui correspondent à un travail réalisé sur une année (à l’inverse des rendus classiques, ne se déroulant que sur trois mois) et qui traitent un sujet choisi par les étudiants eux-mêmes.

Informations


Master Ausstellung
Du 11 au 31. mai 2019
ETH Zürich, Hönggerberg, Gebäude HIL
Stefano-Franscini-Platz 5
8093 Zürich

Pour en savoir plus, consultez la page web www.arch.ethz.ch.

Tags

Sur ce sujet