Eu­ro­codes de deuxième gé­né­ra­tion et normes SIA sur les struc­tures por­teuses

Avec la deuxième génération d’Eurocodes, il s’agit de disposer de normes axées sur la pratique, qui s’imposent comme règles reconnues de l’art de bâtir. La SIA s’est impliquée de manière déterminante pour contribuer à cet objectif.

Date de publication
03-11-2022

L‘abréviation EC2G renvoie aux Eurocodes de deuxième génération. La mission attribuée au CEN (Comité européen de normalisation) par la Commission européenne et l’AELE sous l’intitulé «Mandate for amending existing Eurocodes and extending the scope of structural Eurocodes» (Mandat M/515) a débuté le 1er janvier 2016. Quant au projet EC2G (Engagement renforcé pour l’élaboration des Eurocodes de 2e génération), il s’agit d’une initiative de la SIA lancée en partenariat avec des expert·es issu·es de l’administration et du privé. Son objectif était d’insuffler à la refonte des Eurocodes appliqués sur tout le continent l’approche cohérente et axée sur la pratique qui est à la base des normes SIA sur les structures porteuses, afin de rapprocher les Eurocodes des standards suisses équivalents.

20 expert·es dans 32 postes

Des partenaires de poids ont pu être convaincu·es de la pertinence du projet et rallié·es à la cause. Cela a permis l’engagement, dans les travaux des organes européens, d’expert·es suisses confirmés au bénéfice de larges connaissances spécialisées, d’une grande expérience pratique et d’une solide intégration dans les commissions de la SIA qui traitent des structures porteuses (KTN). Au total, le projet a impliqué vingt expert·es actif·ves dans 32 postes / organes – dont sept dans des fonctions dirigeantes, comme président ou vice-président d’un sous-comité, coordinateur d’un groupe de travail ou responsable d’une équipe de projet. La collaboration et les apports de ces experts suisses à l’élaboration des Eurocodes de deuxième génération a été hautement appréciée et louée au sein des organes du CEN. Autrices des normes suisses sur les structures porteuses, les commissions SIA 260 à SIA 268 ont accompagné les travaux en qualité de commissions miroirs. L’encadrement du projet et le partage d’informations entre la commission des normes de structures porteuses, la direction de projet et les partenaires ont été assurés par un comité de pilotage.

Mission accomplie

La direction du projet EC2G, arrivé à son terme, qualifie l’état d’avancement des travaux en cours pour les Eurocodes de deuxième génération ainsi que le degré d’atteinte des objectifs définis comme majoritairement bons à très bons. Elle attend en outre de cette nouvelle génération d’Eurocodes qu’elle se traduise en normes conformes à la pratique et d’un emploi aisé, qui s’affirmeront comme règles reconnues de l’art de bâtir. L’engagement des experts EC2G a notamment débouché sur des succès dignes d’être relevés pour certains Eurocodes de deuxième génération, respectivement pour les organes concernés.

  • Eurocode 0 – EN 1990 «Bases de calcul des structures»: la concision de la norme et sa cohérence face aux autres Eurocodes ont été grandement améliorées. Un rapport détaillé sur les fondements des coefficients de sécurité partiels, comme base pour les valeurs suisses de sécurité partielle, est disponible. La convergence avec la norme SIA 260 est jugée bonne.
  • Eurocode 0 – EN 1990-2 «Bases de calcul des structures – Structures existantes»: le projet final de norme s’inscrit dans la droite ligne de la spécification technique CEN/TS 17440 déjà approuvée, qui est elle-même très proche de la norme SIA 269, si bien qu’on table sur une bonne convergence avec cette dernière.
  • Eurocode 2 – EN 1992 «Calcul des structures en béton»: la volonté d’incorporer les parties 2 «Ponts en béton» et 3 «Silos et réservoirs» existantes à la partie 1-1 «Règles générales – Règles pour les bâtiments, les ponts et les ouvrages de génie civil» a été réalisée avec succès. On est ainsi parvenu à réduire le nombre de parties. De même, une diminution significative des paramètres devant jusqu’ici être définis à l’échelle nationale a été atteinte. De surcroît, de nouveaux contenus (matériaux, modes de construction) et des règles permettant un dimensionnement plus durable et la certification de la durabilité de structures porteuses en béton y ont été intégrés. La convergence avec la norme SIA 262 est jugée bonne.
  • Eurocode 3 – EN 1993 «Calcul des structures en acier»: l’articulation de la partie 1-1 «Règles générales et règles pour les bâtiments» a été notablement rationalisée et les renvois ainsi que la cohérence avec d’autres parties de l’Eurocode 3 grandement améliorés. Au surplus, on salue de nettes avancées en matière de mesure de la résistance à la fatigue des structures porteuses. La convergence des principales parties de l’Eurocode 3 avec la norme SIA 263 est jugée bonne.
  • Eurocode 4 – EN 1994 «Calcul des structures mixtes acier-béton»: la convergence, déjà bonne, avec la norme SIA 264 a été accrue.
  • Eurocode 5 – EN 1995 «Conception et calcul des structures en bois»: l’articulation et la structuration des différentes parties de la EN 1995 ont pu être améliorées, de même qu’une réduction du nombre de procédés de dimensionnement alternatifs a été obtenue. La convergence avec la norme SIA 265 a été majoritairement améliorée, malgré certaines réserves qui demeurent en ce qui concerne les analyses de stabilité. La partie 1-2 «Généralités – Calcul des structures au feu» affiche une bonne convergence avec la norme SIA 265 et la documentation de Lignum sur la protection incendie.
  • Eurocode 11 – CEN/TS 19100 «Conception et calcul des structures en verre»: la spécification technique élaborée comme base du futur Eurocode 11 présente une bonne convergence avec le cahier technique SIA 2057.

Cours et documents d’introduction pour la pratique

Vu que les objectifs du projet EC2G ont été largement atteints, la KTN a décidé, lors de sa réunion de mars dernier, de retirer les normes SIA 260 à SIA 267 une fois que les Eurocodes de deuxième génération et les annexes nationales correspondantes auront été publiés (autour de 2026) et après une période transitoire appropriée.

Cela étant, un certain nombre d’étapes doivent encore être franchies jusqu’à l’introduction des Eurocodes de deuxième génération en Suisse. À commencer par l’établissement des annexes nationales avec les paramètres (NDP) à définir à ce niveau. Ensuite, des guides de mise en œuvre et de soutien aux concepteurs, ainsi que des cours d’introduction pratiques doivent être préparés et organisés pour une majorité d’Eurocodes de deuxième génération. Si l’introduction de EN 1990 et des EN 1992 à EN 1996 en Suisse ne devrait guère poser de problèmes, pour EN 1991 «Actions sur les structures», EN 1997 «Calcul géotechnique» et EN 1998 «Calcul des structures pour leur résistance aux séismes» les points ci-après restent en revanche à discuter et clarifier.

  • Au chapitre des actions sur les structures, il s’agit notamment des influences dues au vent qui ne sont pas représentées comme dans la SIA 261.
  • Les procédures européennes listées pour attester la sécurité structurale en géotechnique se distinguent des pratiques suisses. Il convient de définir laquelle de ces procédures se prête à une introduction en Suisse et quelles sont les différences éventuellement pertinentes par rapport aux pratiques actuelles.
  • Dans les normes SIA sur les structures porteuses en vigueur, les quelques règles traitant du dimensionnement sismique sont intégrées aux normes s’appliquant aux différents modes de construction. Dans les Eurocodes, en revanche, celles-ci sont englobées dans une volumineuse norme unique (Eurocode 8) qui inclut sept parties – il faudra donc déterminer quelles réglementations de l’Eurocode 8 seront nécessaires à son application en Suisse.

Projet de suivi lancé

Avec la clôture du projet EC2G, le débat sur l’articulation future de la normalisation suisse se poursuit au sein de la KTN, ainsi qu’avec le groupe professionnel Génie civil (BGI), le Bureau et le Comité de la SIA. Il importe aussi d’asseoir une organisation optimale pour les travaux sur les moutures finales de la deuxième génération d’Eurocodes et la participation active aux tâches ultérieures. Pour cette nouvelle phase d’enquêtes CEN et les votes formels, le projet de suivi EC2G+ a été lancé.

Dr ès sc. tech. Hans-Rudolf Ganz, président de la direction de projet EC2G et EC2G+; hganz [at] sunrise.ch