Un nou­veau réd­ac­teur en chef à TRA­CÉS

espazium, les éditions pour la cutlure du bâti, renouvelle la tête de la revue TRACÉS

Publication
07-02-2019
Revision
08-02-2019

À l’issue d’un processus de sélection qui nous a paru bien long, le conseil d’administration d’espazium a désigné en janvier dernier Marc Frochaux comme nouveau rédacteur en chef de la revue TRACÉS. Historien de l’art UNIL et architecte EPF de formation, celui-ci a travaillé comme historien indépendant, comme architecte, et a poursuivi une recherche au poly de Zurich, avant de rejoindre l’équipe de TRACÉS, il y a un peu plus de deux ans. Entre ces expériences, il a acquis la conviction que les discours les plus solides en matière de «culture du bâti» prennent encore appui sur un socle bien matériel, que les réalisations les plus éclatantes sont le reflet d’un grand savoir-faire professionnel. Entre «culture» et «technique», il n’y a qu’un changement de perspective, que le projet éditorial qu’il compose actuellement avec la rédaction permettra d’opérer librement, selon l’humeur. Une part pour l’œil, une part pour la main.

Quant au poste de rédacteur en chef adjoint, il est désormais occupé par Philippe Morel. Géologue de formation UNINE, il s’est spécialisé dans la vulgarisation des sciences et des techniques avant de devenir rédacteur ingénierie à TRACÉS, en 2015. La rédaction se recompose, tout en conservant son approche collective des problèmes contemporains. Elle s’attelle à donner une place centrale aux préoccupations et aux intérêts des architectes et des ingénieurs, sans pour autant sacrifier l’héritage d’une revue qui a su se distinguer par son esprit critique et sa grande curiosité. La création d’une partie dédiée prioritairement à l’actualité sera l’occasion de convoler plus étroitement avec la plateforme en ligne espazium.ch. Celle-ci prépare actuellement une éblouissante métamorphose, que nous avons hâte d’imiter.

Magazine