Per­spec­tives si­len­cieu­ses

Photographies de Gregory Collavini

Comment illustrer les paysages sonores? En documentant les abords parfois sordides des autoroutes qui découpent le territoire suisse, Gregory Collavini est parvenu à créer des images à regarder avec les oreilles.

Publikationsdatum
18-01-2017
Revision
27-01-2017

Le travail photographique présenté ici porte sur les murs antibruit, qui sont érigés un peu partout dans le pays afin d’offrir une isolation phonique à des secteurs spécifiques. Fruits d’une intention politique positive, à savoir de protéger l’habitant contre certaines nuisances sonores comme le trafic autoroutier, ils ont cependant pour effet inverse de délimiter et de renfermer le paysage, le transformant. A un niveau plus métaphorique, ils peuvent être interprétés comme les signes d’un pays qui se barricade. Au final, ils créent une coupure visuelle bien plus forte qu’une coupure sonore. Le photographe utilise ainsi ces murs comme prétexte pour illustrer sa vision du paysage suisse actuel.

 

Référence

 

Silent Outlooks. Perspectives silencieuses    
Gregory Collavini, éditions Favre, -Lausanne, 2016 /
€ 36.

 

Biographie

 

Gregory Collavini

Diplômé de l’ECAL en 2012, il se met rapidement à son compte en tant que photographe indépendant. Parmi ses clients figurent notamment l’Office fédéral de l’environnment, l’Etat de Fribourg, le musée de l’Elysée, Parmigiani, Fleurier et la banque Valiant.

Son projet Silent Outlooks, qui fait l’objet de ce livre, lui a permis d’obtenir plusieurs prix et distinctions : prix d’encouragement du patrimoine culturel romand, Openschow Switzerland, finaliste du prix VFG et bourse Pro Helvetia pour la relève des livres photographiques.

Magazine