Accès en ligne aux archives d'Alvaro Siza

La fondation Serralves, la fondation Calouste Gulbenkian et le Centre Canadien d’Architecture annoncent le lancement de la première phase d’un projet collaboratif visant à donner accès aux archives de l’architecte portugais Álvaro Siza.

En 2014, l’architecte a fait don de son imposante collection de projets réalisés et non réalisés depuis 1958 à trois institutions : la fondation Serralves à Porto, la fondation Calouste Gulbenkian à Lisbonne et le Centre Canadien d’Architecture (CCA) à Montréal. Investies dans une collaboration internationale exceptionnelle, les trois institutions se sont engagées à établir une méthodologie commune et à l’appliquer au processus d’archivage et aux descriptions des œuvres, travail qui permettra un accès universel au vaste corpus d’Álvaro Siza.

En donnant ses archives, l’architecte traduisait un «désir de rendre toutes ces années de travail utiles de diverses façons, de contribuer à la recherche et au débat sur l’architecture, particulièrement au Portugal, dans une perspective contraire à l’isolement». Il a donc fait part de sa décision de «donner ses œuvres à deux institutions portugaises d’excellence qui avaient déjà l’expérience et la capacité d’enrichir leurs archives respectives dans le but d’en élargir l’accès, d’en accroître la diffusion et d’encourager davantage la participation active au débat qui n’est plus simplement national ni centré sur l’individu». Il a aussi décidé de les «donner au CCA à Montréal, une institution au prestige et à l’expertise sans égal, forte d’un éventail d’activités soutenues (expositions, publications, recherche), de relations suivies avec d’autres institutions et de sa grande visibilité. Le CCA étant reconnu pour son savoir-faire dans la conversation et à la présentation d’archives internationales, il s’occupera d’une grande partie de mes archives et les rendra accessibles en même temps que les œuvres d’autres architectes modernes et contemporains ».

Les archives complètes que possèdent ensemble les trois institutions rendent compte des travaux d’étude consacrés toute sa vie à la maison, à l’habitat et à l’urbanisme, mais aussi à la conception de centres culturels, de musées et d’université partout en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, et de son intérêt pour la chose. Cela comprend actuellement des textes, des correspondances, des photographies et des diapositives, près de 60 000 dessins, 500 maquettes, 282 cahiers de dessin ainsi que des documents produits sous forme numérique.

La fondation Calouste Gulbenkian et la fondation Serralves concentrent leur travail sur les projets d’Álvaro Siza réalisés au Portugal de 1958 à 2006. Le CCA conserve les projets de portée internationale allant de 1958 à nos jours ainsi que tous les projets à partir de 2006.

Depuis février 2018, les descriptions des archives ont commencé à alimenter les moteurs de recherche des trois institutions. Elles remontent jusqu’aux premiers projets datant des années 1950 et 1960 et portent aussi sur les projets du concours de l’IBA à Berlin et les projets de réhabilitation urbaine à La Haye à partir des années 1980. S’y trouvent également Bonjour Tristesse, Punt en Komma, la maison de thé et le restaurant Boa Nova, la piscine de Leça de Palmeira, la banque Berges & Irmão, la Faculté d’architecture de l’Université de Porto (FAUP), le Musée d’art contemporain de Serralves, la maison António Carlos Siza, la rénovation de la maison de gardien de la villa Vieira de Castro. Au cours des prochaines années, le nombre ddes archives destinées à la recherche augmentera.

Pour plus d'informations: CCA-ALVARO SIZA

 

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive