Plaines-du-Loup à Lausanne: résultat du MEP pour l'organisation des 3 lots de la pièce urbaine E

L'équipe formée par les bureaux d'architecture Aeby Perneger & Associés et de paysagisme Hüsler & Associés ont remporté les faveurs du jury. Le principe de hiérarchisation des espaces, la qualité des îlots internes ainsi que la générosité du passage nord-sud en font le projet le plus apprécié par le jury ainsi que par l’ensemble des maîtres de l’ouvrage. 

Contexte général
Pour rappel, le site des Plaines-du-Loup est l'un des cinq sites du grand projet Métamorphose lancé par la Ville de Lausanne et le Projet d'agglomération Lausanne-Morges (PALM) et qui devrait voir d'ici 2030 la construction de nouveaux équipements sportifs, deux écoquartiers permettant d'accueillir environ 15'000 nouveaux habitants et emplois et des axes forts de transports publics permettant une desserte optimale.

Plaines-du-Loup
Le site des Plaines-du-Loup accueillera, sur une surface dʼenviron 30 hectares 12'500 habitants/emplois, des espaces verts, ainsi que des installations sportives de proximité: tennis, patinoire et terrains de sport. Des équipements publics indispensables, tels que des écoles, des garderies, des unités dʼaccueil pour enfants et une maison de quartier, seront également implantés dans le quartier. Les premières constructions doivent débuter en 2019.

Objet d'un concours d'urbanisme, le bureau Tribu s'est vu confier le mandat de réalisation du plan directeur de quartier des Plaines-du-Loup (PDL) qui fixe les principes d'urbanisation, de paysage et de mobilité (adopté en 2015). La Municipalité a ensuite initié une démarche d'affectation du sol et a découpé le site en 4 plans partiels d'affectation (PPA), dont l'élaboration a été confiée à Urbaplan.

Zoom sur le PPA 1
Les droits à bâtir de ce premier Plan partiel d'affectation (PPA1) totaliseront une surface maximum de 142’000 m2, incluant la construction d'environ 1'000 logements ainsi que la réalisation de commerces de proximité, restaurants, espaces sportifs, et d’un grand parc public au sud avec terrain de sport.
Cette première étape du futur écoquartier des Plaines-du-Loup inclura également une école de 18 classes avec double salle de gym et un accueil pour enfants en milieu scolaire (APEMS) et une maison de quartier qui fait actuellement l’objet d’une démarche participative avec la population pour établir sa programmation.

Suite à la mise en vigueur de ce premier plan partiel d’affectation (PPA1) en juin 2017, les concours d’architecture des cinq pièces urbaines des Plaines-du-Loup ont été lancés afin de définir plus précisément les constructions prévues.

Fin 2017, la pièce urbaine C a été attribuée à Nicolas de Courten architectes et la paysagiste Aurélie Barral sur la base d'un concours d'architecture en procédure ouverte à un degré (Voir le résultat du concours ici).
Les jugements des concours organisés pour les pièces A, B et D devraient être rendus publics entre avril et juillet 2018.

Zoom sur la pièce urbaine E
La pièce urbaine E, d'une surface totale d'un peu moins de 15'000 m2 se caractérise par son positionnement à l'extremité de la première étape de réalisation du quartier, sa façade sud s'ouvrant sur le parc. Elle se compose de 5 lots dont 3 ont fait l'objet d'un concours d'architecture séparé (voir le résultat du concours ici) et deux seront développés par des coopératives d'habitants.

L'objet des MEP a porté sur l'organisation générale de la pièce urbaine et sur l'organisation spatiale des lots répondant aux contraintes programmatiques des cinq investisseurs (la société coopérative Logement Idéal, la société Jaguar Realestate SA, la Caisse Inter-Entreprises de Prévoyance Professionnelle CIEPP, la coopérative sociale d’habitants Le Bled et la coopérative d’habitation La Meute).

Les propositions des candidats doivent permettre de développer les différents projets d’architecture de la pièce urbaine.
Trois équipes ont été retenues pour ce MEP et c'est le projet «dentelles» des bureaux Aeby Perneger & Associés SA et Hüsler & Associés qui a remporté les faveurs du jury. Le principe de hiérarchisation des espaces, la qualité des îlots internes ainsi que la générosité du passage nord-sud en font le projet le plus apprécié par le jury ainsi que par l’ensemble des maîtres de l’ouvrage.

Les investisseurs se sont réunis avec les lauréats du MEP, afin de commencer la phase préliminaire de test et développer les règles et leurs concepts ainsi que le découpage définitif des lots.

L’ensemble des règles établies, version finale du 23 octobre 2017, ont été approuvées par les investisseurs et ont été transmis aux participants du concours d’architecture sélectionnés pour la phase de projet.

Dix règles d'urbanismes

Equipes retenues pour le MEP et Lauréat

Lauréat: Aeby Perneger & Associés + Hüsler & Associés, projet «Dentelle»

Nomad architectes Valais + Pascal Heyraud architecte paysagiste,projet Loup, y es-tu?»

LMLV Agence Luc Malnati & Léonard Verest Architectes Urbanistes + VWA Verzone Woods Architectes, projet «Ilot Ouvert»

Membres du collège d'experts et organisateur

  • Natacha Litzistorf, Ville de Lausanne, directrice logement, environnement et architecture, présidente
  • Patrick Devanthéry, architecte, vice-président
  • Julien Fornet, Logement idéal, architecte
  • Karina Rigoli, Jaguar Realestate SA, architecte
  • François Dieu, CIEPP
  • Stéphane Vecchione, La Meute
  • Yves Ferrari, Le Bled, architecte
  • Ulrick Liman, Ville de Lausanne, chef du bureau de développement et projet Métamorphose
  • Yanick Aeby, Ville de Lausanne, Service d’urbanisme, architecte
  • Oscar Gential, architecte-urbaniste
  • Jean-Yves Le Baron, architecte-paysagiste

Organisateurs
Madeleine Deshaires, organisatrice du MEP, Cheffe de projet Cougar Management SA 

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive