Trois concours à La Tour-de-Peilz

Réponse de la Municipalité de La Tour-de-Peilz à la chronique de Pierre Frey "Comment la politique détourne les concours: exemples" parue dans le numéro 5-6/2016

Date de publication
30-03-2016
Revision
31-03-2016

Dans sa dernière chronique parue dans la revue Tracés du 11 mars 2016, M. Pierre Frey, historien de l’art fraîchement élu au Conseil communal sous la bannière de La Tour Libre-PBD, offre une critique unilatérale et peu documentée sur l’aboutissement d’un patient travail réalisé par la Municipalité de La Tour-de-Peilz pour les projets de rénovation du Château, de l’église St-Théodule et de la construction d’un futur complexe scolaire.

Ayant déposé ses valises à La Tour-de-Peilz en juillet 2013, M. Frey n’a vraisemblablement pas eu connaissance du fait que chacun des projets cités a fait l’objet d’études et de concertations préalables durant plusieurs années auprès de nombreuses personnes et autorités compétentes, avant d’établir les cahiers des charges des concours lancés prétendument « à la hâte ».

En effet, c’est en 2009 déjà que la fondation du Musée du jeu a financé, à compte propre, une étude de faisabilité pour évaluer les possibilités d’aménagements du Château de La Tour-de-Peilz et de ses abords, afin d’améliorer l’attractivité du monument et du musée tout en respectant ce patrimoine d’importance nationale. Démonstration fut ainsi faite du réel potentiel d’évolution du site. Après avoir préparé une documentation très complète (relevé des plans actuels, approche historique et patrimoniale) et obtenu un crédit d’étude en avril 2015, le concours a été lancé en octobre de la même année.

Le complexe scolaire du Collège Courbet a lui aussi un passé lointain. C’est en effet en 2010 qu’un comité de pilotage s’est réuni pour définir les besoins en locaux des écoles et des sociétés utilisatrices. La Municipalité et ses services ont évalué de nombreuses solutions et consolidé l’ensemble des infrastructures scolaires et parascolaires nécessaires dans une perspective à long terme. Puis, une table ronde regroupant l’ensemble des formations politiques du Conseil communal ainsi que les membres des commissions permanentes s’est penchée sur le sujet en 2013. A l’issue des débats, la variante proposant une nouvelle construction a rallié la majorité des participants. Une fois le programme définitif élaboré dans la concertation et un crédit d’étude octroyé en avril 2015, le concours a été lancé en novembre de la même année.

Quant au Temple St-Théodule, il s’agit simplement d’un appel d’offre, conforme aux exigences des marchés publics, pour l’engagement d’un architecte mandataire. L’objectif est de réaliser des travaux d’entretien, de restauration et de mise en conformité de l’édifice. Cette intervention résulte d’un état des lieux, établi en 2014, faisant état de faiblesses avérées et de l’opportunité qu’il y a à améliorer, notamment, le système de chauffage électrique particulièrement coûteux.

En définitive, en lançant de fausses affirmations, M. Pierre Frey dessert la cause qu’il entend défendre : les concours SIA. En effet, après le rapport de la Cour des comptes sur les constructions scolaires, les réticences de nombreuses communes ne peuvent qu’être renforcées par de telles attaques émanant des milieux professionnels concernés.

Pour sa part, la Municipalité de La Tour-de-Peilz se réjouit des concours initiés et attend sereinement leurs résultats. Elle poursuivra ensuite ce travail pour le développement de la Commune et le bien-être de ses habitants.

La Municipalité de La Tour-de-Peilz

Sur ce sujet