Mort de Luigi Snozzi

Le maître de l’architecture tessinoise s’est éteint à l’âge de 88 ans.

Date de publication
29-12-2020

Luigi Snozzi est décédé le 29 décembre dernier. Nous disons aujourd’hui au-revoir à un maître. Il était un auteur d’oeuvres magistrales, dans lesquelles les principes de la modernité se sont toujours associés et accompagnés d’une capacités de lecture et d’investigation du territoire si particulière et hors du commun. Il était aussi un professeur extraordinaire qui a formé de nombreux professionnels du territoire et de l’architecture dans des universités et des écoles polytechniques suisses et étrangères.

Il nous laisse aujourd’hui en héritage une œuvre rigoureuse et d’une très profonde cohérence et dont les différents éléments qu’ils soient construits ou textuels sont parfaitement exemplaires de sa vision.

En témoignent les travaux d'urbanisme (le réaménagement du Monte Carasso, avec les différentes interventions réalisées sur une période d'une trentaine d'années), les projets-manifestes (comme celui pour la reconstruction de Braunschweig, en Allemagne, ou pour le Deltametropol en Hollande) et les nombreux bâtiments réalisés (comme les emblématiques maison Kalman et maison Bianchetti et, plus récemment, le Stabile amministrativo 3 à Bellinzona).

Luigi Snozzi est né à Mendrisio en 1932 et il est décédé du coronavirus.

 

À travers ses aphorismes - les fondements de son enseignement - nous nous souvenons d'un voyage qui s'est déroulé sous la bannière de son cri de guerre favori: "Viva la resistenza!".

«Ne fuis pas tes responsabilités: occupe-toi de la forme, c’est en elle que tu retrouveras l’homme»

«Quand je pense à l’homme, je pense à l’exploité.»

«Avec l’architecture tu ne fais pas la révolution, mais la révolution ne suffit pas pour faire l’architecture: l’homme a besoin des deux.»

«L’architecture naît des besoins réels, mais elle les dépasse: si tu veux la découvrir, regarde les ruines!»

«L’aqueduc vit à partir du moment où il a cessé de transporter l’eau!»

«La nature supporte seulement la vérité, mais je pense que cela fut déjà dit par Adolf Loos!»

«Toute intervention présuppose une destruction, détruis avec sagesse et avec joie!»

«Un vrai pré arrive jusqu’au centre de la terre!»

«Rien n’est à inventer, tout est à réinventer!»

«L’architecture est le vide, à toi de le définir!»

«Quand tu projettes une maison, un quartier, un sentier, pense toujours à la ville!»

«Grâce aux efforts humains, la ville contient le feu des volcans, le sable du désert, la jungle, la steppe, la flore et la faune, … toute la nature!»

«L’alpiniste est heureux au milieu des montagnes, car il sait qu’au-delà de l’horizon il y a la ville!»

«Le marin est heureux au milieu de la mer, car il sait qu’au-delà de l’horizon il y a la ville!»

 

ndlr: La rédaction d'espazium.ch s'associe à la tristesse de Sara notre collègue et à sa famille. Luigi Snozzi continuera à nous guider. 

Étiquettes