L’exis­tant avant tout

Transformation d’un atelier par le bureau in situ

Dario Vitali travaille pour le bureau in situ. Il s’est spécialisé dans la chasse aux éléments de construction qui peuvent être réutilisés. Dans cette vidéo en allemand, il nous parle du projet qu’il a récemment mené: l’aménagement d’un atelier dans une halle de l’usine à gaz de Schlieren.

Date de publication
18-03-2022

La transformation de l'atelier pour le groupe de travail des sculpteurs zurichois AZB se compose à plus de 90% d'éléments réutilisés, notamment des panneaux stratifiés en placage de 6 cm d'épaisseur provenant d'un passage supérieur provisoire de la gare de Winterthur, des battants de fenêtre d'un immeuble zurichois et encore des poutres en lamellé-collé du bâtiment industriel de Manegg.

Si les architectes et les chefs de projet d'in situ ont élaboré le concept architectural basé sur la notion d'économie circulaire et ont convaincu le maître d’ouvrage, ce sont toutefois les artisans qui ont mis en œuvre la construction, souligné les possibilités constructives et les ont réalisées. La réflexion sur l'économie circulaire est très répandue chez les artisans. Certains se sont spécialisés dans les réparations et disposent du savoir-faire nécessaire pour remettre en état des éléments de construction vieux de 30 ou 40 ans. "Mais il faudra tout de même à l'avenir réactiver certaines branches et compétences qui sont malheureusement tombées dans l'oubli", conclut Dario Vittani.

L'interview a été réalisée par Kassim Fischer dans le cadre d'un travail de fin d'études préliminaires sur l'économie circulaire pour la Gewerbliche Berufsschule Wetzikon.

Découvrez notre dossier numérique sur l'économie circulaire

 

Toutes nos vidéos sur l'économie circulaire

Sur ce sujet