Back

La­bels: la dura­bi­lité en jeu

TRACÉS 2024 Février

CHF 25.00
Print Date
09-02-2024
Back

Connaissez-vous le jeu des labels de la construction ? Ce dossier prend la position de chaque acteur qui y prend part. Finance, écologie, administration, architecture ou ingénierie… Chacun joue son propre jeu et les règles ne sont pas forcément les mêmes.

Articles principaux

La forêt verticale qui cache les arbres (5000 en l’occurrence), éditorial Marc Frochaux

Labels: la durabilité en jeu, Marc Frochaux

L’album des labels. Jouez la bonne carte!, François Guisan et Alexis Ruiz Coste
Comment y voir plus clair dans la jungle des labels employés dans la construction ? Pour TRACÉS, deux spécialistes de Magenta Eko ont rassemblé les données utiles pour les présenter. Le résultat prend la forme de cartes qui permettent de comparer leurs spécificités et leurs avantages.

«Les standards et les labels ne sont pas une fin en soi», Julia Jeanloz
L’Office fédéral de l’énergie (OFEN), les Cantons et les organisations concernées se sont accordés pour uniformiser les bases de calculs énergétiques et climatiques des labels. Olivier Meile, directeur romand et adjoint des associations Minergie et CECB, revient sur les enjeux de cette harmonisation et les critiques adressées à Minergie.

Durabilité de l’immobilier: les labels sont-ils la solution?, Stéphanie Sonnette
En matière de labels, qu’est-ce qui fait courir les investisseurs? Au-delà de la durabilité, quelles sont leurs stratégies pour certifier leurs bâtiments ou leurs quartiers ? Quelles sont les limites actuelles de l’usage des labels?

L’Étang à Vernier: de quoi le label SNBS-Quartier est-il le nom?, Stéphanie Sonnette
Premier quartier de Suisse à décrocher le nouveau label SNBS-Quartier, l’Étang ne présente pas, a priori, de signes d’excellence environnementale. L’ensemble monumental, ultra-dense, posé sur quatre niveaux de sous-sol et réalisé 100 % en béton, a fait jouer d’autres leviers pour obtenir sa certification.

SEED: une graine plantée dans les «écoquartiers», Marc Frochaux
Trop contraignant pour certains, trop écolo pour d’autres. Dans la jungle des labels, SEED se démarque parce qu’il aborde aussi la biodiversité. Portrait d’une démarche pensée sur le temps long.

Labelliser, mode d’emploi, Philippe Morel
La certification devient une prestation supplémentaire qu’un bureau d’études peut proposer à ses clients, coomme auditeur ou accompagnateur d’un projet. Entretien avec Lúcia Silva et Pierre-Antoine Legrand, d’Amstein + Walthert, au sujet de ce marché en expansion.

«Le label n’incite pas à une vision holistique», Camille Claessens-Vallet
Si les labels ont permis de défendre des arguments en faveur de la durabilité quand il y avait peu de réceptivité du côté des investisseurs, pour certains mandataires, ils tendent à devenir un outil excessivement technocratique, opaque et détaché de la réalité.