Animation artistique à la HEIG-VD

Le 29 octobre, à Yverdon-les-Bains, les lauréats du concours lancé dans le cadre des projets d'extension et de rénovation de la Haute école d'ingénierie et de gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD) ont été révélés au public. Après le orange des années 1970 qui orne menuiseries et stores du bâtiment d'origine réalisé par Claude Paillard, place au bleu électrique. En revanche, le béton demeure.

L'objectif du concours était de contribuer, par une animation artistique, à la requalification de l'entrée de la HEIG-VD. Face au manque de lisibilité qui caractérisait jusqu'alors cet espace d'accueil, il s’agissait pour les équipes en compétition de proposer un geste artistique fort permettant à la fois de renforcer l’identité visuelle du lieu et de créer une passerelle entre ville et institution.
Parmi les cinq projets retenus, le « Lieu-dit ». Cette conception signée Medhi Aouabed, Alberto Figuccio (les deux fondateurs du bureau d'architecture genevois « Fil rouge ») et Delphine Renault (artiste plasticienne) a particulièrement séduit le jury présidé par Rubén Merino, chef de projet et architecte du SIPaL-DFIRE.
Le trio propose de poursuivre la courbe du bâtiment existant sans pour autant le toucher ; un parti-pris simple et pertinent qui, selon le rapport du jury, « donne à l'ensemble une finalité et un lieu clair d’identification d'entrée principale, à la fois fonctionnelle et revalorisant les espaces extérieurs ».
Le décalage de quelques mètres entre l'élément projeté – qui n'est autre qu'une paroi courbe – et le bâti originel crée un interstice dans lequel s'engouffre naturellement le talus végétal et minéral présent sur le site. Une transition subtile entre le dehors et le dedans.
La paroi est réalisée en béton préfabriqué ; un choix qui se justifie parfaitement au regard de la structure du bâtiment existant. Si le socle ancré dans le sol est laissé brut, la partie haute est quant à elle composée d'une multitude de pavés de béton, dont la forme carrée renvoie à celle d'un pixel. Chaque élément présente un niveau d'opacité variable. Ce jeu minutieux de transparence laisse apparaître les lettres « heig-vd ». A cela s'ajoute l'anamorphose d'un disque bleu – couleur complémentaire de l'orange.
Perceptible de loin, l'entrée de l'école est ainsi clairement identifiable, conformément aux objectifs du concours.

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive