Un jury face à des pro­jets sur­pre­nants

Après plusieurs années d’interruption, le Prix Master Architecture de la SIA viendra de nouveau récompenser les meilleurs projets de master de cette filière en 2022. Les jurés se sont donc réunis fin août pour désigner les projets primés. Mais ils se sont retrouvés face à une situation inattendue.

Date de publication
28-09-2022

En effet, de nos jours, les architectes doivent souvent relever des défis tels que la construction d’écoles, d’immeubles d’habitation ou de musées. Pourtant, une grande partie des 33 travaux nominés cette année par les hautes écoles pour le Prix Master Architecture de la SIA abordaient des thématiques sociologiques, les conséquences du changement climatique ou la question du réemploi des matériaux, proposaient des analyses théoriques ou des projets d’infrastructure. Et s’il n’y a pas lieu de généraliser, cette tendance a néanmoins concerné un nombre suffisamment grand de projets pour mériter d’être souligné.

Le jury, qui s’est retrouvé pendant deux jours, fin août, dans les locaux de la Haute école spécialisée de Suisse nord-occidentale (FHNW), à Muttenz, sous la conduite du président du BGA Philippe Jorisch, est dans un premier temps resté pantois devant ce choix de thèmes. Ne s’était-il pas rassemblé pour choisir les meilleurs travaux de la filière Architecture? Comment dès lors évaluer un projet qui ne donnerait pas lieu, au final, à une création architecturale?

Un métier en mutation – mais pas tant

La légère perplexité initiale provoquée par le choix des thèmes a rapidement cédé la place à des débats animés. Et le constat est sans appel: le métier d’architecte est en pleine mutation. Ce qui préoccupe surtout les étudiant∙es, ce n’est ni le grand geste architectural ni le trait architectonique, mais bien l’urgence des problèmes actuels: le changement climatique, l’écart qui se creuse entre riches et pauvres, le fossé entre la ville et la campagne – un message porteur d’espoir mais qui, dans ce contexte, a d’abord déconcerté les membres du jury.

Par contre, il est un domaine dans lequel les choses n’ont pas changé : la parité hommes-femmes chez les étudiant∙es. Bien que le principe de cette parité soit acquis depuis un certain nombre d’années déjà, seul un quart des projets de master soumis provenaient de femmes. Que ce résultat s’explique par la qualité des projets ou par la persistance des anciens clivages, nous le saurons au plus tard à la prochaine édition du Prix.

Trois prix et cinq distinctions ont été décernés. Les lauréat∙es seront dévoilé∙es le 26 octobre au Musée Suisse d’Architecture S AM à Bâle.

 

Prix Master Architecture de la SIA

 

Ce Prix décerné conjointement par le groupe professionnel Architecture (BGA) de la SIA et le Conseil suisse de l’architecture vient couronner les meilleurs projets de master de la filière Architecture. Tous les projets achevés au semestre d’automne 2021 ou au semestre de printemps 2022 ont été pris en considération pour la sélection de cette année. Les établissements procèdent eux-mêmes aux nominations, tandis qu’un jury indépendant récompense cinq à huit projets. Ce Prix est doté de 14 000 francs.

 

L’évaluation des travaux est confiée à un jury indépendant. Les délibérations ont eu lieu fin août à la FHNW, à Muttenz. La remise des prix aura lieu le 26 octobre 2022 au Musée Suisse d’Architecture S AM à Bâle.

Retrouvez tous les articles liés au Prix Master Architecture de la SIA dans notre dossier spécial