Une plage mé­tro­po­li­taine

TRACÉS 2019 11

10,00 CHF
Print Date
23-05-2019

Ce numéro propose trois éclairages différents sur les effets du projet de la nouvelle plage des Eaux-Vives à Genève: sur les disciplines de conception de l’espace, sur la perception du temps du chantier et sur la ville. Nous étudions d’abord comment le projet dévoile une inflexion dans la manière d’envisager notre environnement, qui met en doute la pensée moderne construite en bonne partie à partir d’une vision dualiste entre éléments naturels et œuvres humaines. Dans la seconde contribution, l’ancien rédacteur de Tracés Jacques Perret décrit précisément un temps trop peu relaté des projets qui fut pour la Plage un moment exceptionnel : l’art du chantier. Enfin, le Service du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche, maître d’ouvrage du projet, ainsi que Robert Cramer, actuellement conseiller aux États et initiateur du projet, esquissent pour nous les contours d’une vision prospective plus large pour l’agglomération.

Articles principaux

L’hypothèse du continu, Mounir Ayoube
La Plage des Eaux-Vives ouvrira au public dans quelques jours. Après plus de dix ans d’attente, les baigneurs pourront profiter de la plus grande plage de Genève.
Le chantier n’est pas encore terminé. Le restaurant, la maison des pêcheurs, le port public et celui de la Société Nautique de Genève (SNG) – autres programmes importants
du projet – seront livrés au printemps 2020. Mais déjà, pour la ville, ce projet est un marqueur d’une mutation à venir. Pour les arts et sciences de l’espace, il bouscule les carcans disciplinaires.

Une Plage pour le Grand Genève, entretien avec Robert Cramer, Franck Pidoux et Alexandre Wisard
En automne 2020, le port, le parc et la plage publics des Eaux-Vives, ainsi que le port de la Société Nautique de Genève changeront les habitudes et les usages autour de la rade de Genève, et son visage même. Il y a plus de dix ans, trois hommes étaient à l’initiative du projet : Alexandre Wisard et Franck Pidoux, respectivement directeur et chef de secteur au Service du lac, de la renaturation des cours d’eau et de la pêche de l’État de Genève, ainsi que Robert Cramer, actuellement conseiller aux États. Ils reviennent sur la genèse, les enjeux environnementaux et ­socio-économiques, ainsi que la prospective de ce projet hors norme.

Vingt-deux mois de chantier pour une plage publique, Jacques Perret
Jacques Perret, responsable éditorial du journal La plage, édité par le groupement ADR/EDMS, a été le témoin privilégié du chantier de la plage, du parc et du port des Eaux-Vives. Nous lui avons demandé de remonter le fil de l’histoire d’un chantier hors normes à tous points de vue.