Temps

TRACÉS 2021 Septembre

22.00 CHF
Print Date
03-09-2021

Pour faire de l’architecture une pratique durable, il faut prendre le temps nécessaire pour la concevoir. Voici ce que prône dans son manifeste l’architecte et chercheuse indienne Anupama Kundoo. Rencontre avec celle qui esquisse, par sa pratique, une manière alternative de penser et de construire.

Articles principaux

Pour un «environnemental turn» À l’EPFL, éditorial de Marc Frochaux

Le temps, matière première de l’architecture, présentation du dossier, Camille Claessens-Vallet

Prendre le temps, Anupama Kundoo
Pour faire de l’architecture une pratique durable, il faut prendre le temps nécessaire pour la concevoir. Voici ce que prône l’architecte et chercheuse indienne Anupama Kundoo. Le travail qu’elle mène depuis trente ans à Auroville, en Inde, a été présenté cette année au Louisiana Museum of Modern Art dans le cadre de l’exposition Taking Time. Au travers de son manifeste, elle esquisse une nouvelle manière de penser et de construire.

Le béguinage de Francesca TorzoCamille Claessens-Vallet, photographies: Gion von Albertini
Prendre contact avec Francesca Torzo est, en soi, une expérience du temps long. Car l’architecte italienne travaille de manière quasi monacale dans son atelier de Gênes et n’est joignable ni par téléphone ni par e-mail – ou alors très peu, afin de rester focalisée sur ses projets. L’extension de Z33, une galerie d’art réalisée par son bureau à Hasselt, en Belgique, au sein d’un ancien béguinage, montre comment cette conception de l’architecture peut produire des réalisations d’une rare beauté, capables de transcender le temps et la matière.

Une architecture à la manière d’un jardin: construction incrémentale à la Ciudad Abierta, Patricia Guaita, Raffael Baur, David et Victoria Jolly
Le jardinier se distingue de l’architecte du paysage dans le sens où il accompagne le projet paysager plus qu’il ne cherche à le fixer dans un dessin. Depuis dix ans, le projet helvético-chilien Open City Research Platform développe cet enseignement. Cet atelier-chantier, situé au sein de la Ciudad Abierta, à Valparaiso, au Chili, accueille chaque année des étudiants qui y testent des matériaux et des structures. Ils apprennent ainsi sur le terrain que l’architecture n’est pas un acte fini, mais un processus collectif en évolution.

Un enseignement par l’action et l’expériencePatricia Guaita, Raffael Baur, David et Victoria Jolly
Cet essai discute cinq actions qui reflètent la méthode pédagogique développée à travers l’atelier Open City Research Platform.

Le temps des pierres, Mathilde de Laage, photographies: Baptiste Coulon
Pour le village de Vercorin (VS), degré vert architecture du paysage, en collaboration avec Legros Studio, a réalisé de nouveaux revêtements pour les rues piétonnes du centre-bourg à l’aide de pierres extraites de carrières de la région. Récit d’un chantier inédit, qui relie le paysage bâti à son substrat géologique.

Pierre massive à domicileFrédéric Frank et Stefano Zerbi, photographies: Leo Fabrizio
Dans un contexte légal particulièrement contraignant, l’opération en cours d’achèvement à Plan-les-Ouates, réalisée sur la base d’un concours gagné par le consortium Perraudin Archiplein en 2016, ne manque pas de créer la surprise. Première réalisation helvétique en pierre massive dédiée à de l’habitation collective depuis des décennies, les deux immeubles semblent tenir du mirage dans le contexte actuel.