Zoo de Ser­vion, un pa­villon construit avec des ma­té­riaux réuti­li­sés

Les étudiants de bachelor en architecture de l'EPFL ont imaginé un pavillon destiné à accueillir les enfants visitant le Zoo de Servion (VD) et l’ont construit eux-mêmes à partir de matériaux réutilisés.

Date de publication
11-07-2019

Quelles sont les caractéristiques de la plus belle salle de cours possible? Et comment inclure ce type de constructions à un zoo? Telles sont les réflexions que les étudiants de bachelor en architecture de l’EPFL ont menées au semestre passé. Sur mandat du Zoo de Servion, situé près de Lausanne, ils ont ensuite conçu et construit un pavillon en bois muni d’une toiture en ardoises à partir de matériaux achetés sur des sites de vente en ligne et récupérés dans des décharges spécialisées dans la récolte de matériaux de construction usagés.
Le bâtiment accueillera les présentations et expositions temporaires destinées aux enfants venus visiter le zoo. L’installation, située entre les parcelles des singes et des panthères des neiges, sera inaugurée le 4 juin prochain. Le vernissage sera agrémenté d’un concert organisé et joué par les étudiants eux-mêmes. 

Sans perte de qualité

«Avec ce projet, nous sommes en phase avec le mouvement de réutilisation défendu tant par la ville de Lausanne, avec sa plateforme «Lausanne-réutilise» (lire encadré ci-dessous), que par la Confédération, qui vient de commander un inventaire des sociétés spécialisées dans la réutilisation dans la construction», observe Martin Fröhlich, professeur associé et co-directeur du Laboratoire EAST de l’EPFL, avec Anja Fröhlich. «Les éléments sont réutilisés sans perte de qualité, ce qui évite le gaspillage, et les composants restent continuellement dans l’écocycle, car ils peuvent être à tout moment démontés», précise l’architecte berlinois.

A noter que le choix du bois s’est imposé pour les étudiants dans une perspective d’architecture durable. Ces derniers ont par ailleurs employé le moins possible de machines électriques lors de la construction du pavillon afin de favoriser l’emploi d’outils manuels. Enfin, la peinture utilisée pour décorer les éléments en bois provient d’une fabrication naturelle et artisanale d’origine finlandaise.

Deux localisations

Le Zoo de Servion, d’une superficie de 44'000 m2, abrite aujourd’hui plus de 200 animaux de 60 espèces différentes. Ses propriétaires prévoient de construire dans quelques mois une extension de 17’000 m² dans une zone forestière située au Sud-Est du parc. Ce projet vise à offrir plus d’espace aux animaux. Une fois la nouvelle parcelle achevée, le pavillon de l’EPFL y déménagera pour s’installer au bord d’un petit point d’eau. Une deuxième localisation que les étudiants ont dû anticiper dans leur conception. A cette fin, les apprentis architectes ont étudié durant le semestre d’hiver plusieurs projets d’école de référence et visité le célèbre Zoo de Berlin.

Un site, deux répertoires

 

Le site Lausanne Conso-durable vise à encourager les consommatrices et consommateurs de la région lausannoise à prolonger la durée de vie de leurs objets en les faisant réparer, en leur trouvant un nouveau propriétaire ou en optant pour des objets de seconde-main. Il consiste en deux répertoires: l’un  dédié à la réparation, l’autre à la réutilisation. Ensemble, ils proposent des adresses d’entreprises ou d’enseignes situées sur le territoire de la Ville de Lausanne ou à proximité, mais aussi des informations sur des événements ou groupes dédiés à la réutilisation dans la région (vide-dressing, groupes d'échange d'objets en ligne, etc.).
L'Unité développement durable de la Ville de Lausanne et la Fédération romande des consommateurs (FRC) ont défini ensemble les critères de sélection des adresses répertoriées. Avec cette démarche, les partenaires souhaitent contribuer à la mise en place d'une économie circulaire.
http://www.lausanne-conso-durable.ch

 

Cinq ans d'existence

 

Le Laboratoire EAST fête cette année ses cinq ans d’existence à l’EPFL. Chaque année, il demande aux étudiants de bachelor en architecture de l’EPFL de concevoir et réaliser un objet à échelle réelle dans une perspective de réutilisation de matériaux de construction encore en bon état. Ces dernières années, Anja et Martin Fröhlich ont par exemple emmené leurs étudiants dans l’ancien siège administratif du Comité international olympique, alors en démolition, à la montagne, pour la construction de cabanes en association avec le Club Alpin Suisse, et, l’année dernière, sur le site industriel désaffecté de Saint-Aubin, dans le canton de Fribourg.

Étiquettes