Tous les concours, accessibles à tous, maintenant sur espazium.ch

Editorial du numéro 12-13/2018

Lors de la 16e Biennale d’architecture de Venise qui s’est ouverte fin mai, le pavillon suisse a reçu la plus haute distinction, le Lion d’or. Une première consécration pour Pro Helvetia qui, pour la première fois dans l’histoire des pavillons suisses, a sélectionné son projet sur concours ouvert. Quoi de plus efficace que la preuve par l’exemple pour souligner la place du concours dans notre culture architecturale.

Le concours ouvert est avant tout un formidable outil contre les petits et grands arrangements entre amis et, comme l’a démontré le choix de l’équipe curatoriale du pavillon, il favorise l’émergence de nouveaux talents sur la scène architecturale suisse.

De plus, dans une conjoncture où il est de plus en plus difficile pour les bureaux de refuser la commande privée, le concours est l’une des rares opportu- nités qui leur sont offertes de choisir les projets qui les enthousiasment. Ensuite, une plongée dans le microcosme professionnel révèle le rôle du concours dans la construction de l’ethos de l’architecte suisse. Ceux qui le questionnent (même sans le remettre en cause) sont fustigés par ceux, majoritaires, qui l’élèvent au rang de symbole du don de la profession à la société (les heures travaillées potentiellement à perte). Enfin, à l’ère de l’austérité, du cost control et de l’uti- lisation de l’architecture et de ses grands noms à des fins de marketing urbain, le concours d’architecture s’érige en rempart de la qualité contre la rationalité économique. On juge des projets (et non des noms), des partis pris et on cherche la proposition qui questionne intelligemment le programme.

C’est dans cet état d’esprit qu’espazium.ch a pensé et conçu sa nouvelle page gratuite dédiée aux concours: competitions.espazium.ch. En tant qu’outil, elle permet aux maîtres d’ouvrage d’annoncer toutes les ouvertures de concours, aux architectes de télécharger les documents pour y répondre, et à chacun de s’assurer – au travers des évaluations des observatoires des marchés publics – de la qualité des processus et des programmes. En tant qu’archive, elle vise l’exhaustivité dans la présentation des résultats de concours, sans hiérarchie ni discrimination.

Cet espace virtuel considère le concours comme un bien public dont l’accès ne peut être réservé à ceux qui le financent. competitions.espazium.ch sou- haite ainsi participer à la promotion et se positionner comme l’un des garants de cette noble institution. Mais une institution qui ne se pense pas et ne se réforme pas est une institution qui se meurt. Souhaitons que competitions. espazium.ch serve de source et de référence pour faire évoluer cette pratique, l’un des piliers de notre culture du bâti, dont certaines forces, tant privées que publiques, aimeraient se débarrasser sous le fallacieux prétexte d’un hypothétique coût supplémentaire.

Tous les articles de ce numéro ici

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive