The NAI effect

A l’heure où la CUB, fondation récemment créée, cherche encore ses repères entre le territoire national et celui de la région linguistique, un ouvrage en anglais de Sergio Figueiredo vient éclairer l’histoire d’une autre institution qui a marqué son époque. 

Le NAI à Rotterdam reste un exemple d’interaction exemplaire entre une institution d’architecture et une ville. Pour certains, il est en partie responsable de la renommée architecturale de Rotterdam pendant les deux décennies qui vont de 1990 à 2010. Drainant autour de ses expositions ce qui se faisait de mieux en Europe, le NAI a replacé les Pays-Bas sur la carte de l’innovation architecturale. 
Il a aussi accompagné le développement de la ville hors de l’impasse socioéconomique dans laquelle elle se trouvait à la fin des années 1990, vers sa nouvelle identité actuelle de capitale régionale de la finance internationale. 
L’ouvrage consacre un long chapitre à la mise en place du NAI et un plus court à sa fermeture en pleine crise budgétaire européenne. Aujourd’hui, le NAI a été dissous dans une institution qui regroupe la mode, le design et l’architecture. 
Si beaucoup peut encore être dit sur cette stratégie qui a imposé des coupures allant jusqu’à 30 % dans les budgets des principales institutions culturelles néerlandaises, le NAI reste dans tous les esprits comme une forme très aboutie de ce qu’il est possible de faire en termes de médiation architecturale au niveau d’une ville et d’un pays. 

Références

THE NAi EFFECT. Creating Architecture Culture    
Sergio M. Figueiredo
nai010, Rotterdam, 2016
€ 50.–

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive