R. Talus CFF

Mobilité et biodiversité 
Talus ferroviaires: délaissés ou corridors écologiques?

Enjeux
Pour les usagers du train arrivant de Vevey, ce passage marque l’entrée de Lausanne. Or les abords des voies ferrées sont généralement perçus comme des milieux mar- ginaux où la nature est secondaire. Pourtant, au cœur des villes, la présence de talus ferroviaires végétalisés est un atout car ils constituent de véritables réservoirs de nature contribuant notamment à l’amélioration paysagère, à la lutte contre le réchauffement climatique, à l’enrichissement de la biodiversité. N’y a-t-il pas là potentiel à développer un projet plus remarquable?

Questions
Couloir de mobilité ou corridor biologique? Ou comment renforcer l’intérêt paysager et écologique des talus ferroviaires? 

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive