Prix SIA Master Architecture 2017: «La bourgeoisie de Pigalle (Paris, F)»

Un projet de Philippe Herkommer

Un diplôme de Master de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne | Professeur Alexandre Blanc

Programme
Le projet propose une réinterprétation du modèle d’habitation bourgeois du 19e siècle, à travers un modèle constructif auquel vont répondre toutes les composantes du projet.

Site
Le projet se situe à Paris, dans le quartier de Pigalle où il tire profit du potentiel urbain de deux pointes d’îlots laissées à l’abandon le long d’un boulevard haussmannien. Reliés par un socle au sous-sol, deux volumes émergent de part et d’autre d’une ruelle qu’ils se partagent comme une « cour» arrière. La morphologie et l’expression du bâtiment dialoguent avec leur environnement direct fait d’architectures et temporalités différentes. Le projet offre ainsi une réponse cohérente à sa situation urbaine tout en s’y insérant de façon singulière

Projet
Le travail typologique propose un système de voiles en béton prenant à contre pied le sens traditionnel de l’enfilade le long de la façade. Ceci donne une orientation claire aux logements qui s’ouvrent sur la rue tout en cassant le vis-à-vis direct. L’ensemble du plan se lit comme un tapis continu de pièces aux dimensions équivalentes qui se commandent les unes et les autres sans couloir. L’univers domestique de la bourgeoisie de Pigalle se découvre à travers un parcours labyrinthique mettant en scène une orgie de pièces aux atmosphères caractérisées par l’opulence d’un décor polychromique. Celui-ci confère une dimension ostentatoire à chaque espace du logement dont l’univers tend vers une forme d’hédonisme et dans une constante recherche de plaisir lié aux pratiques domestiques quotidiennes.
A la fois simple et radical ce système cherche à subvertir l’idée de spécialisation des pièces tout en refusant la notion d’espace neutre.

(extraits des planches de présentation)

Informations pratiques

Distinction décernée depuis les années 1960 par la SIA, le Prix SIA Master Architecture récompense chaque année des travaux de fin d’étude soutenus dans l’une des trois hautes écoles universitaires que sont l’Accademia di architettura di Mendrisio (AAM), l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et la Eidgenössische Technische Hochschule Zürich (ETHZ). Entre 80 et 130 projets de master sont soutenus annuellement (deux sessions d’examens pour l’EPFZ, une seule pour l’EPFL et l’AAM). Pour chaque session d’examens, le jury est formé de six architectes: le président de la société spécialisée «architecture et culture» (A&C), un représentant de chacune des régions linguistiques de cette même société, un représentant du groupe professionnel architecture de la SIA et un représentant de la section locale de la SIA du canton où se trouve la haute école universitaire. 

Tous les travaux ont été évalués par le jury à partir des critères suivants: qualité urbanistique et intégration au contexte, qualité architecturale et traitement des détail, clarté du parti, exhaustivité du rendu et aptitude à la collaboration au sein d'un bureau d'étude. 

Pour une vision d'ensemble des projets lauréats, consultez notre e-dossier consacré à ce prix. 

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive