Prix SIA Master Architecture 2017: «Das Bergtor»

Un projet de Michael Bachmann

Un diplôme de Master de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich | Professeur Miroslav Šik

Ce travail consiste à créer, à Zurich, un lieu de relations entre la ville et la région montagneuse.

Situation
L’usine hydraulique, qui deviendra la centrale du Letten, se situe entre la Wasserwerkstrasse et la rive droite de la Limmat, juste en dessous du Kornhausbrücke. Plusieurs corps de bâtiments forment un ensemble allongé le long du cours d’eau. Un des bâtiments est disposé perpendiculairement au canal et le surplombe.

Le périmètre englobe le bâtiment 107 ainsi que l’espace extérieur situé au nord et qui s’étend jusqu’au viaduc du Letten. Le bâtiment se compose de la salle des chaudières et d’un bâtiment de tête qui jouxte la cheminée désormais démolie. Ces parties du bâtiment revêtent le caractère de monument historique, mais ont toutefois pu être incluses dans le projet.

Idée
Les bâtiments de la parcelle devraient pouvoir être rendus à nouveau exploitables sans trop d’effort. Alors que la majeure partie du bâtiment existant est préservée, les travaux devraient apporter une valeur ajoutée importante au lieu et rendre le bâtiment digne d’être conservé.

Travaux au niveau du bâtiment existant
Les tôles de toiture et les lattes de bois des toits qui ne sont plus fonctionnels sont enlevées. La structure métallique est conservée. Le bâtiment de tête est complété par un toit qui repose sur des piliers métalliques. En dessous, un sous-sol ajouté forme les fondations pour les piliers. Cela confère au bâtiment de tête une nouvelle image. Les restes de crépi sur la façade sont éliminés pour laisser la place à une nouvelle couche de peinture pigmentée afin que la maçonnerie demeure visible. Les ouvertures existantes sont munies uniformément de fenêtres cintrées. L’espace est isolé par l’intérieur et habillé de bois. D’une plus grande valeur architecturale, la salle des chaudières est recouverte de panneaux en polycarbonate qui peuvent être ouverts comme sur une serre. La différence de hauteur du sol créée par l’isolation intérieure du bâtiment de tête est utilisée pour planter un grand massif de fleurs dans la salle des chaudières. En raison du recouvrement du toit, les charges sur les poutres sont plus faibles, ce qui permet désormais de suspendre une galerie et de ne la fixer que localement aux murs classés.

La rampe existante est prolongée pour ramener son inclinaison à 6 degrés. Elle forme le pan arrière de l’esplanade et intègre une banquette continue au niveau du socle. Un escalier permet de rejoindre la Limmat. Un foyer se trouve sous l’avant-toit.

(extraits des planches de présentation)

Informations pratiques

Distinction décernée depuis les années 1960 par la SIA, le Prix SIA Master Architecture récompense chaque année des travaux de fin d’étude soutenus dans l’une des trois hautes écoles universitaires que sont l’Accademia di architettura di Mendrisio (AAM), l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et la Eidgenössische Technische Hochschule Zürich (ETHZ). Entre 80 et 130 projets de master sont soutenus annuellement (deux sessions d’examens pour l’EPFZ, une seule pour l’EPFL et l’AAM). Pour chaque session d’examens, le jury est formé de six architectes: le président de la société spécialisée «architecture et culture» (A&C), un représentant de chacune des régions linguistiques de cette même société, un représentant du groupe professionnel architecture de la SIA et un représentant de la section locale de la SIA du canton où se trouve la haute école universitaire. 

Tous les travaux ont été évalués par le jury à partir des critères suivants: qualité urbanistique et intégration au contexte, qualité architecturale et traitement des détail, clarté du parti, exhaustivité du rendu et aptitude à la collaboration au sein d'un bureau d'étude. 

Pour une vision d'ensemble des projets lauréats, consultez notre e-dossier consacré à ce prix. 

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive