Prix SIA Master Architecture 2017: «Boundaries of Niederdorf»

Un projet de Magdalena Osiniak

Un diplôme de Master de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich | Professeur Alex Lehnerer

 "Die alten Anlagen wurden eben nicht am Reissbrett konzipiert, sondern sind allmählich “in natura” entstanden, wobei man ganz von selbst alles dasjenige berücksichtigte, was dem Auge “in natura” auffällt, aber alles andere mit Gleichgültigkeit behandelte, was nur am Papier sichtbar wird.”
(Camillo Sitte, Der Städtebau nach seinen künstlerischen Grundsätzen)

 

Observation
Comme le souligne Camillo Sitte, le quartier historique du Niederdorf révèle une dimension conceptuelle qui n’est pas perceptible sur des plans, mais qui peut être décelée par un examen attentif personnel. Mes observations ont débouché sur un recueil de détails relevés au Niederdorf, lesquels forment des frontières et des interfaces entre les différents bâtiments ou entre le bâtiment et l’espace public. L’évolution graduelle et naturelle du Niederdorf, représentative des villes commerçantes moyenâgeuses, a contribué à la stratégie additive des maisons avoisinantes.

Les exemples collectés de frontières et d’interfaces reflètent les besoins pragmatiques ou les rêves idéalistes des habitants. Ils peuvent exprimer l’exigence agressive d’espace public ou le souhait d’un espace extérieur étendu. Certains de ces gestesforment une coopération spatiale symbiotique avec le voisin, d’autres ne sont néanmoins que des objetsisolés touchant le voisin, mais renonçant cependant à leur appartenance et manifestant leur indépendance.

Thèse
Étant un trait caractéristique du Niederdorf, la frontière peut être trouvée dans chaque bloc de bâtiments et dans chaque rue. Sa présence est globale et locale, sa nature diffère selon l’utilisation ou la situation, mais elle dénote toujours la créativité d’un individu.

Les règles génératrices des frontières du Niederdorf sont les mêmes que celles définissant le véritable caractère du Niederdorf. Elles ne déterminent en même temps aucun langage formel concret, mais les formes s’en inspirent et y puisent leur source. Ma stratégie conceptuelle consiste à projeter ces règles et à les traduire dans une langue architectonique contemporaine, une typologie spatiale et un concept de voisinage. Ce qu’il faut conserver, ce ne sont pas les formes elles-mêmes, mais les mécanismes intemporels qui sont capables d’engendrer les formes.

(extraits des planches de présentation)

Informations pratiques

Distinction décernée depuis les années 1960 par la SIA, le Prix SIA Master Architecture récompense chaque année des travaux de fin d’étude soutenus dans l’une des trois hautes écoles universitaires que sont l’Accademia di architettura di Mendrisio (AAM), l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et la Eidgenössische Technische Hochschule Zürich (ETHZ). Entre 80 et 130 projets de master sont soutenus annuellement (deux sessions d’examens pour l’EPFZ, une seule pour l’EPFL et l’AAM). Pour chaque session d’examens, le jury est formé de six architectes: le président de la société spécialisée «architecture et culture» (A&C), un représentant de chacune des régions linguistiques de cette même société, un représentant du groupe professionnel architecture de la SIA et un représentant de la section locale de la SIA du canton où se trouve la haute école universitaire. 

Tous les travaux ont été évalués par le jury à partir des critères suivants: qualité urbanistique et intégration au contexte, qualité architecturale et traitement des détail, clarté du parti, exhaustivité du rendu et aptitude à la collaboration au sein d'un bureau d'étude. 

Pour une vision d'ensemble des projets lauréats, consultez notre e-dossier consacré à ce prix. 

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive