N. Front gardens de Rumine

Entre rue et maison: public privé, le rez d’extérieur 
Les front gardens, une culture venue d’ailleurs?

Enjeux
Les platebandes en pleine terre de Rumine constituent une exception à Lausanne: ni haie, ni clôture, juste un muret, quelques arbustes et une pelouse à pâquerettes suffisent à instaurer une relation de politesse inédite avec la rue. La banalité de ces carrés verts n’est qu’une apparence: que deviendrait la rue s’ils étaient bordés d’une haie ou d’un mur?

Questions
Quelle est la valeur de ces espaces-tampons, ni privés ni publics, même de petite taille? Comment les mettre en valeur sans les dénaturer ? Comment améliorer encore le confort des habitants du rez-de-chaussée ou des employés de bureau du bâtiment sis au n°11 de l’avenue de Rumine? 

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive