La gare de Renens va poursuivre sa mue

L'inauguration hier du nouveau passage sous-voies de la gare de Renens met sur les rails le futur ouvrage emblématique de la mobilité de l'Ouest lausannois: Rayon vert, la passerelle imaginée par farra Zoumboulakis & associés

La construction de Rayon vert  – qui va permettre de relier aisément les deux rives de la gare de Renens et de passer fcilement d'un RER à un métro (m1) – est devisée à 18,5 millions de francs, dont 4 millions pris en charge par les CFF et la Confédération dans le cadre du Projet d’agglomération Lausanne-Morges. Les participations vaudoises du projet se répartissent entre trois quarts pour le Canton et un quart pour les communes de Renens, Chavannes-près-Renens, Crissier et Ecublens. Une convention intercommunale a confié à la Municipalité de Renens la gestion technique et financière de ce projet emblématique de l’Ouest lausannois. Longue de 130 mètres et d’une largeur oscillant entre 10 et 16 mètres, Rayon Vert offrira un nouveau visage à la gare de Renens et à ses environs et de nouveaux points de vue pour ses passagers.
La passerelle supérieure fonctionnera de concert avec le nouveau passage inférieur pour permettre un double accès aux quais CFF et faire face à une forte augmentation des flux de voyageurs ces prochaines années. Le vaste ouvrage souterrain inauguré hier représente une première étape pour améliorer le confort des utilisateurs de la gare de Renens.
Pour les 100 000 voyageurs attendus entre Lausanne et Genève dans quelques années (deux fois plus qu’actuellement), les grands travaux d’infrastructure, entrepris dans le cadre du programme Léman 2030, sont la garantie de trouver une place assise dans le train. Pour le fret, c’est l’assurance d’une prise en charge flexible et performante. Le RER Vaud et son homologue Léman Express bénéficieront aussi de ces transformations, en offrant la cadence au quart d'heure entre Cossonnay et Cully et entre Coppet et Annemasse. L’investissement des pouvoirs publics est de 3,8 milliards de francs. 

Cet été, un numéro de TRACÉS se penchera de manière interdisciplinaire sur le développement de la gare de Renens et de ses environs.

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive