Immeuble artisanal «Nœrd», Zurich Oerlikon

Dans six semaines, nous connaîtrons les lauréats de la distinction «Umsicht – Regards – Sguardi 2017» remise pour la quatrième fois par la SIA. En attendant de connaître le palmarès, nous vous présentons chaque semaine un lauréat de la dernière édition survenue en 2013. Cette semaine: L'immeuble artisanal «Nœrd», Zurich Oerlikon.

 Au départ, il y a la recherche d’un nouveau lieu de production par le fabricant des sacs Freitag, enraciné dans l’urbanité zurichoise. Mais le projet d’investir un ancien bâtiment artisanal désaffecté s’avère rapidement irréaliste. Les exigences particulières que ces patrons créatifs assignent à leur environnement de travail appelaient une autre solution. L’idée d’une nouvelle construction, d’un immeuble artisanal «d’un autre type» était née. 

Le Nœrd – mot-valise créé à partir de «Neu-Oerlikon» et «Nerd» – est issu de la collaboration entre maîtres de l’ouvrage, investisseurs et architectes autour du concept de bâtiment durable décliné comme propos architectural jusque dans ses détails. Aux côtés de Freitag, deux autres primo-locataires ont permis de minimiser l’aléa financier.

Plutôt que l’obtention d’un label éco­logique, le cahier des charges privilégiait un ouvrage inspiré des objectifs de per­formance énergétique de la SIA et dont le bilan global soit convaincant. Le projet devait en outre répondre aux aspirations et besoins que les usagers avaient claire­ment définis au préalable, tout en intégrant les spécificités du contexte. Au final, l’immeuble artisanal et industriel alliant béton de parement, bois et verre – qui ne présente rien de particulièrement durable à première vue – ne cesse de surprendre l’observateur attentif en dévoilant nombre de dispositifs polyvalents et inédits qui ­témoignent d’une réflexion très élaborée. 

Hautement modulable, l’édifice repose sur un «gros-oeuvre cultivé» en béton de recyclage habillé d’éléments de construction légère en bois. L’option low-tech dé­termine l’ensemble des installations techniques et des aménagements intérieurs. Mis en œuvre à l’état brut, tous les matériaux affichent des qualités esthétiques et un toucher remarquables. Grâce à ses structures porteuses minimales, le Nœrd offre une flexibilité spatiale maximale à des prix plancher. Les locataires disposent ainsi d’une ossature de base dépouillée qu’ils peuvent articuler à leur guise. Un système de partition très abouti pérennise cette modularité: même une transformation en immeuble de logements est envisageable. 

Ces choix ont notablement contribué à ­développer une offre très compétitive en ville de Zurich: les loyers s’établissent à CHF 210.– par m2 pour des locaux atteignant jusqu’à 7 mètres de hauteur. L’architecte et le maître de l’ouvrage peuvent à juste titre qualifier de durables le dépouillement de la structure et les qualités intrinsèques de ses matériaux.

La durabilité sociale du nouveau pôle créatif est un autre paramètre-clé du projet. La présence d’autres petites entreprises de la branche a créé un environnement stimulant, et quelque 25 entreprises employant environ 300 personnes sont aujourd’hui actives sur ce site au nord de Zurich. Exploitée par les locataires eux-mêmes, la cantine en toiture pour les collaborateurs des diverses sociétés est également ouverte aux habitants du quartier qui la fréquentent en nombre. 

L’ancienne friche industrielle accueille aujourd’hui un immeuble artisanal dont le rayonnement s’étend au quartier adjacent et le dynamise. Les ultimes vestiges de ce qui fut jadis la campagne zurichoise du Stierenried ont en outre pu être intégrés au plan d’aménagement extérieur. En version urbaine des anciennes prairies alluviales, un jardin sur le toit offre aux usagers un petit espace de pause privilégié. 

L’élan créatif et la vitalité des échanges sociaux qui caractérisent le Nœrd se traduisent dans l’ambiance communicative qui y règne. Achevé en 2011, l’immeuble génère déjà une animation et un optimisme presque aussi évidents que s’il avait toujours été là. (Texte: Michael Mathis)

Par la distinction «Umsicht – Regards – Sguardi 2017», la SIA récompense des réalisations qui contribuent de manière exemplaire et originale à la durabilité de notre cadre de vie, qui incarnent une réflexion globale et des interventions concertées et qui témoignent d’un sens affirmé des responsabilités face aux réalités sociales et à la culture du bâti. Toutes les informations sur www.sia.ch/umsicht

Distinction

Lieu
Binzmühlestrasse 170, 8050 Zürich

Mandant
Anlagestiftung Turidomus, Zürich
Pensimo Management AG, Zürich

Architecture
Beat Rothen Architektur, Winterthur 

Architecture paysagère  
Müller Illien Landschaftsarchitekten, Zürich

Structure porteuse
Conzett Bronzini Gartmann AG, Chur

Ingénierie civile
Schällibaum AG, St. Gallen

Techniques du bâtiment​
Amstein + Walthert AG, St. Gallen

Services Contractor
Senn BPM AG, St. Gallen

Conseil immobilier
Wüest & Partner AG, Zürich

Locataires principaux
Freitag lab. AG, Zürich; Aroma AG, Zürich

Planification et réalisation​ 
2008–2011

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive