Te­tris la­custre en La­vaux

A l'aube du lundi 29 mars, un convoi exceptionnel a transité sur le Léman, entre Le Bouveret et Treytorrens: une structure préfabriquée en béton, d'une masse de 300 tonnes, appelée à remplacer l'actuel passage inférieur de la ligne du Simplon.

Date de publication
29-03-2021

Les pieds dans les eaux du Léman et la tête dans le vignoble en terrasses de Lavaux. Telle pourrait être la description du hameau de Treytorrens, situé sur la commune de Puidoux (VD). Un œil plus cynique le verrait également enclavé entre les voies de la ligne CFF Lausanne-Brigue et la route du lac. C'est précisément en raison de cet enclavement que Treytorrens est actuellement le théâtre d'un chantier hors-norme.

L'actuel passage inférieur, permettant un accès au lac, arrive en fin de vie et doit être remplacé. En raison des contraintes topographiques, empêchant la construction in situ ou la dépose au moyen d'une grue, les CFF ont du plancher sur une approche inédite: amener l'ouvrage préfabriqué depuis le lac pour ensuite le riper en position définitive sur un plan incliné.

Deux chantiers en parallèle

L'ouvrage de remplacement a été construit en début d'année sur les rives du lac, au Bouveret. Afin d'assurer la flottabilité cette structure de 8m sur 10m d'une masse de 300 tonnes, il a été nécessaire de lui adjoindre deux grands caissons métalliques.

Simultanément, à Treytorrens, débutait la construction de la rampe provisoire de ripage, en partie immergée. Sur la terre ferme, elle consiste en un radier en béton. Elle se prolonge sous l'eau au moyen de deux jeux d'éléments préfabriqués en béton posés sur un lit de galets. Deux rails métalliques y prennent place et permettront la mise en place de l'ouvrage.

Au cours de la journée du 26 mars, le pont préfabriqué a été mis à l'eau au Bouveret à l'aide d'une puissante grue mobile et équipé de deux flotteurs supplémentaires pour améliorer sa flottabilité. Des testes d'étanchéité et de flottaison, passés avec succès, ont suivi.

Au matin du lundi 29 mars, bénéficiant de condition s météorologiques idéales, l'ouvrage et son convoi maritime ont mis le cap sur Treytorrens, qu'ils ont atteint à 7h50. S'en est suivi un ballet millimétré, sur et sous l'eau, afin de positionner très précisément l'ouvrage avant de le hisser, au moyen de deux jeux de câbles et de vérins, sur la rampe de ripage à proximité du pont à remplacer.

La prochaine étape importante de ce chantier aura lieu le week-end du 8 et 9 mai prochains, au cours d'une opération coup de poing avec interruption de trafic. L'ancien pont sera enlevé et le nouvel ouvrage viendra s'insérer dans l'espace ainsi libéré.

Vidéo de la mise à l'eau

 

Étiquettes

Sur ce sujet