Construire en réemploi

Dans le cadre de la COP21, le collectif français Encore Heureux a construit, sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris, un pavillon en matériaux collectés

Près de 200 portes palières en chêne, provenant d’une opération de réhabilitation d’immeubles de logement, composent sa silhouette en forme de shed. Ses fenêtres et tasseaux en bois ont pour la plupart été extraits de surplus de chantiers. Son mobilier a été collecté dans les déchetteries de Paris. Le Pavillon circulaire, c’est ainsi qu’il s’appelle, met en œuvre les principes de l’économie du même nom: les déchets des uns deviennent les ressources des autres.

La structure de 70 m2 a été érigée sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris, dans le cadre de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), à l’instigation du Pavillon de l’Arsenal. Elle a été conçue par le collectif français Encore Heureux, lauréat en 2014, avec les agences Construire, Elioth et Quattrolibri, du concours pour le concept scénographique de la COP21 qui se tiendra au Bourget dès la fin du mois de novembre.

Ouvert librement au public depuis le 24 octobre et jusqu’au 6 janvier 2016, le Pavillon circulaire se veut un lieu d’émulation pour réfléchir à des moyens concrets de fabriquer la ville de manière plus durable. Les mardis soirs, il accueille des débats entre les acteurs de la construction. Les mercredis et les week-ends, il s’y produit des spectacles en lien avec la problématique de ville durable. Des ateliers destinés à divers publics ont également lieu dans le pavillon. Par exemple, un atelier pour les enfants intitulé « Imagine ton immeuble écologique » ou un atelier culinaire mené par le chef Pierre Sang.

Construit en matériaux collectés, le Pavillon circulaire sera lui aussi réemployé. Déplacé en début d’année prochaine dans le 15e arrondissement de la capitale française, il deviendra le club-house d’une association sportive.

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive