Carnet de bord d'une innovation urbaine

Attentif aux pratiques émergentes de la fabrique urbaine, espazium.ch a décidé d'en suivre une en donnant la parole à Ressources Urbaines. Cette coopérative genevoise a reçu l'autorisation d'investir pendant un peu plus d'un an un bâtiment promis à démolition. Tous les deux mois, nous publierons leur carte blanche que nous espérons aussi innovante que leur démarche.

Depuis juillet 2017, nous (la coopérative d’artistes et d’acteurs culturels Ressources Urbaines, ndlr.) expérimentons, au sentier des Saules 3, en plein cœur du quartier de la Jonction à Genève, la transformation d’un ancien bâtiment de l'administration cantonale en laboratoire pour la création artistique et l’innovation culturelle et sociale.

En attendant la finalisation du projet architectural et des démarches administratives, la Codha et la Cigue, les deux coopératives en charge de la construction et de la gestion du futur bâtiment de logements, ont proposé à Ressources Urbaines la conception d'un projet d'occupation temporaire.

Malgré une période de mise à disposition de 15 mois seulement, notre coopérative a relevé le défi de structurer, entre mai et juin 2017, un processus qui a permis l’emménagement échelonné entre juillet et octobre 2017, d’artistes, d’acteurs culturels et de projets d’économie sociale et solidaire .

En mai et en août, nous avons ouvert à nos 200 membres deux appels à candidature afin d’attribuer 45 espaces et ateliers. 15 espaces supplémentaires ont été réservés pour des projets qui s’inscrivent dans une démarche d’économie sociale et solidaire. Ils ont été attribués en collaboration avec Après-Ge, la chambre d’économie sociale et solidaire.

L’ensemble de ce processus a débouché sur la signature de 62 contrats de bail de sous-location qui concernent 70 personnes individuelles et 18 collectifs ou associations.

Aux Saules, ont trouvé leur place: une association active auprès des migrants, une bibliothèque autogérée, des collectifs développant des réflexions autour du genre et des luttes politiques et sociales, une micro brasserie, un espace de bricolage autonome, une épicerie participative, une garderie autogérée, un espace de répétition pour les arts de la scène, un espace santé bien-être, un espace de travail partagé, un festival, plusieurs associations qui travaillent auprès des enfants, un collectif de micro-édition, une association d’urbanisme participatif, une association de production cinéma, une association de développement culturel et urbain, un espace d’expérimentation autour de l’architecture ainsi qu’un bureau pour l’administration de notre coopérative.

L’ensemble de ce programme se développe sur une surface utile de 2500m2 et offre au final des espaces de travail et de créativité à environ 125 personnes. Il sera prochainement complété par deux espaces publics, un café culturel et un cinéma, ainsi que par un espace commun pouvant accueillir workshops, performances, réunions, expositions, etc. Ces derniers projets, à dimension clairement publique, devraient ouvrir leurs portes en janvier 2018, après l’obtention des autorisations de construire et d’exploiter .

L’ensemble du projet des Saules est un laboratoire unique à Genève au travers duquel notre coopérative revisite les processus d’expérimentation artistique, culturelle et sociale qui fleurissaient à Genève dans les années 1970, 1980, 1990 avant d’être progressivement étouffés, dans les années 2000, par la pression foncière et règlementaire.

Après six mois de travail intensif, le bâtiment est entièrement investi depuis mi-octobre. Mais nous travaillons encore pour lui permettre de gagner en intensité, semaine après semaine, et nous avons l’ambition de lui donner une visibilité et un rayonnement à même de résonner dans toute la cité. Nous espérons qu’il saura produire de l’émulation, lancer une nouvelle dynamique de conventions de mise à disposition de bâtiments – temporaires mais aussi pérennes -– et contribuer, à sa manière, à enrichir la réflexion sur les processus de transformation urbaine. A l'initiative d'espazium.ch, nous vous invitons à suivre le développement et l’épanouissement des projets qu’accueillent les Saules dans des billets qui seront publiés tous les deux mois et qui feront état de ce que nous y expérimentons.

Une manière de suivre à la trace l'invention des possibles spatiaux, financiers, institutionnels et politique où se révolutionne l'hospitalité de la ville contemporaine.

Contenu apparenté

Sujets:

ARCHIVES: Les éditions depuis 2013

s’abonner archive